Assurance vie, livret A, Livret de Développement Durable (LDD), Livret d’Epargne Populaire (LEP), les supports pour stocker et développer son épargne ne manquent pas. Malgré le fait que les français ont beaucoup d’épargne (+37 Milliards en 2019 sur les différents livrets, +31 Milliards en assurance vie dans la même année), celle-ci est inégalement répartie et de nombreux ménages ont même des difficultés pour épargner. Cet article a pour but de vous montrer comment metre de l’argent de côté et vous aider à développer votre épargne.

Qu’est-ce que l’épargne ?

L’épargne est la somme d’argent que vous avez accumulée au fil des mois ou des années. En général on la met sur un compte dédié en banque, comme sur le Livret A, le Livret de Développement Durable, le Livret jeune, le Livret d’Epargne Populaire ou encore l’assurance vie. Ces livrets ou assurances vie sont rémunérées c’est à dire que chaque euro déposé sur ce compte vous rapporte de l’argent grâce à un taux d’intérêt appliqué. Les intérêts sont calculés par quinzaine et non annuellement. Ainsi, il est préférable de déposer de l’argent sur son livret avant le 15 ou le 31 du mois et de le retirer à partir du 1er ou du 16.

Les livrets d’épargne ne rapportent malheureusement pas grand chose. Il s’agit surtout d’avoir de l’épargne de précaution disponible à tout moment pour faire face à un coup dur ou une dépense imprévue. Ce n’est pas avec ces livrets qu’il est possible de développer son épargne correctement.

Publicités

Pourquoi développer son épargne ?

Avoir de l’épargne est utile, et surtout nécessaire pour différentes raisons :

  • Disponibilité du capital

Avoir de l’argent sur un compte ou livret comme ceux cités précédemment permet d’avoir des liquidités disponibles. Il est possible de faire des versement programmés ou ponctuels et de retirer en quelques minutes ses fonds si on en a besoin. C’est un avantage d’avoir de l’argent disponible en cas de grosse dépense. Cela évite de recourir à un emprunt pour financer un bien qui perd de la valeur avec le temps.

  • Epargne de précaution

L’épargne de précaution doit vous permettre de faire face à des coups durs de la vie, ou à des dépenses non prévues. Il peut s’agir par exemple de la perte d’un emploi salarié, de frais de réparations de voitures… Ces dépenses ou pertes de revenus non prévues peuvent vous conduire à une situation financière désastreuse en peu de temps si vous n’avez pas d’argent de côté. On dit en général qu’il faut entre 6 et 12 mois de charges sur son compte d’épargne de précaution. Avoir 6 mois de tranquillité financière en cas de coup dur vous permet de faire face à une dépense ou d’avoir du temps pour retrouver un emploi sans devoir accepter n’importe quoi. Personnellement je ne m’embête pas, mon épargne de précaution est mon LDD rempli (plafonné à 12 000€). Développer son épargne prend du temps, mieux vaut donc limiter les sorties de ces comptes.

  • Epargne d’investissement

L’épargne d’investissement se constitue après développer son épargne de précaution. Elle va servir à investir afin d’augmenter et de diversifier les sources de revenus. L’épargne de précaution doit toujours être reconstituée avant d’alimenter l’épargne d’investissement, il faut privilégier la sécurité avant tout. Une épargne d’investissement doit servir à acquérir des actifs, c’est à dire des bien matériels ou non qui vont produire des revenus, de préférence passifs. Ainsi, elle peut être utilisée pour investir en Bourse, servir d’apport pour un investissement immobilier ou juste pour convaincre la banque, ou alors pour créer un business en ligne peu coûteux. Le but de cette épargne est de permettre la création de diverses sources de revenus.

  • Obtenir un crédit immoblier plus facilement

Lorsque l’on va développer son épargne, on va avoir de plus grandes facilités à convaincre une banque de nous prêter de l’argent pour investir dans l’immobilier. Que ce soit pour une résidence principale ou un investissement locatif, l’épargne va permettre d’améliorer le “banking score”, c’est à dire la note que la banque va nous attribuer pour l’octroi ou non du crédit. Cette épargne peut servir à faire un apport ou juste convaincre la banque de nous prêter à des conditions plus avantageuses (taux d’intérêt réduit) ou d’emprunter sans faire d’apport.

Les règles à suivre pour développer son épargne

Publicités

Arriver à mettre de l’argent de côté et développer son épargne n’est pas vraiment compliqué, quel que soit le salaire. Il faut suivre certaines règles et s’y tenir. Tout est dans la discipline.

  • Se payer en premier

Se payer en premier signifie que lorsque vous recevez votre salaire sur votre compte bancaire, la première chose que vous devez faire est de faire un virement sur un compte épargne. Il s’agit du fruit de votre travail, ne profitez pas de votre argent en dernier, une fois que vous avez payé toutes vos factures s’il reste quelque chose. Profitez-en directement en épargnant et adaptez ensuite vos dépenses pour le reste du mois.

  • Dépenser moins que ce que l’on gagne

C’est la base pour parvenir à épargner correctement. Si vous dépensez plus que ce que vous ne gagnez, vous n’arriverez jamais à mettre de l’argent de côté. Restreignez vos dépenses au stricte nécessaire et maîtrisez vos charges. Si vous dépensez plus que ce que vous ne gagnez de temps en temps, ce n’est pas trop grave. En revanche si vous êtes constamment à découvert, votre situation financière va vite s’aggraver, surtout si vous empruntez pour rembourser des dettes.

  • Faire son propre plan d’épargne

Planifiez votre épargne. Un bon plan permet de savoir où l’on va et d’adapter ses dépenses en fonction de ses besoins et de ses envies. Au début peu importe le montant tant que vous arrivez à mettre un peu de côté chaque mois. Après quelques mois fixez vous un minimum de 30% à 40% de vos revenus à épargner jusqu’avoir une épargne de précaution et d’investissement suffisante.

  • Se fixer des objectifs chiffrés et temporels

Très lié au plan d’épargne que vous allez mettre en place, il est important de savoir combien vous voulez avoir comme épargne et surtout quand. Cela vous oblige à faire les efforts nécessaires à l’atteinte de cet objectif. Fixez vous des objectifs réalistes afin de ne pas vous démoraliser. Découpez également vos objectifs en plusieurs petits objectifs afin de voir l’avancement et de vous féliciter pour chaque palier franchi. Par exemple, avoir 1200€ d’épargne en un an se découpe facilement en avoir 100€ par mois pendant 12 mois.

  • Créer des actifs

Créer des actifs, c’est à dire des choses qui vous rapporteront de l’argent longtemps plutôt que de vous en faire perdre. Diversifier ses sources de revenus permet de ne pas dépendre que d’une seule source, qui est généralement le salaire. Créez par exemple une source de revenu dans l’immobilier an investissant dans un bien locatif. Ayez des dividendes qui tombent tous les mois, tous les trimestre ou tous les ans en investissant en Bourse. Vous pouvez aussi mettre en place un système de vente automatisé sur internet simplement avec systeme.io par exemple.

  • Limiter puis supprimer les passifs

Les passifs sont l’opposé des actifs c’est à dire qu’au lieu de vous faire gagner de l’argent tous les mois ils vous en font perdre. Il s’agit principalement de tous les crédits à la consommation que vous effectuez (hors crédit immobilier locatif). Recourir à un crédit ou une facilité de paiement pour acheter un bien périssable comme une voiture, un téléphone, un ordinateur ou encore une télévision ne sert à rien. Economisez d’abord et achetez les comptant. Le crédit est une charge que vous devez payer tous les mois, que votre appareil fonctionne ou non. Remboursez au plus vite ces crédits pour vous en débarrasser.

Publicités
  • Trier ses charges

Classez et triez vos charges en charges fixes et charges variables. Les charges fixes sont les charges récurrentes et d’un montant similaire. Vous pourrez difficilement les compresser pour en atténuer le coût. Il s’agit par exemple de votre loyer, d’un crédit, d’assurances. Les charges variables en revanche évoluent et ne sont pas forcément là tous les mois. Il s’agit par exemple de sorties au cinéma, de verres à boire dans un bar, de shopping, etc. Payez en priorité vos charges fixes puis adaptez vos dépenses en limitant les charges variables.

  • Traquer les dépenses inutiles et les éliminer

On a tous des charges mensuelles et parfois il y a des prélèvements dont on ignore la provenance ou la réelle utilité. Vous avez par exemple un abonnement à canal+, un a Bein sport, un à Netflix. Choisissez en un, inutile d’en avoir autant, vous n’avez de toute façon pas le temps de regarder tous les programmes de tous ces abonnements. Vous avez peut-être aussi des assurances en double, qui vous assure pour la même chose sans que vous ne le sachiez. Là encore vérifiez les couvertures et supprimez celles en double. Il y a d’autres exemples que vous allez aussi devoir trouver par vous-même.

  • Mettre tous les mois de l’argent sur différents comptes

Chaque mois mettez de l’argent de côté en vous payant en premier. Vous pouvez commencer par mettre tout sur un seul compte ou plusieurs comptes différents comme un pour l’épargne, de précaution et d’investissement, et un pour la Bourse via le PEA. De cette façon vous épargnez et investissez en même temps sans forcément vous en rendre compte. Après quelques mois ou années vous vous retrouvez à la tête de sommes confortables.

  • Se serrer la ceinture un ou 2 mois par an pour aller plus vite

Pour aller plus vite pour mettre de l’argent de côté et développer son épargne, il est tout à fait envisageable de se serrer la ceinture pendant un ou deux mois dans l’année. Vous pouvez par exemple vous dire que vous ne ferez ce mois-ci aucune dépense non essentielle et que l’argent économisé sera mis sur le compte épargne. Pas de cinéma, pas de bar, pas de restaurant, pas de shopping. Un mois ce n’est pas grand chose et cela peut vous permettre d’accélérer dans le développement de votre épargne.

Et vous, suivez vous d’autres règles pour augmenter et développer votre épargne ? N’hésitez pas à partager votre point de vue sur le sujet dans les commentaires.

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus. Pour ne rien manquer des actualités Finances Indépendantes, vous pouvez vous abonner à nos réseaux sociaux : Notre page Facebook, notre Chaîne Youtube, notre twitter, notre instagram, notre page Linkedin.