L’assurance vie

L

Comme pour le Livret A ou le LDD, l’assurance vie est un support pour placer ses économies. Avec l’immobilier, l’assurance vie est un des supports préféré des français et permet également d’investir son argent en vue de le faire fructifier.

Qu’est ce qu’une assurance vie ?

Commercialisée principalement via des contrats multi-supports l’assurance vie est destinée à la fois aux épargnants particuliers qui souhaitent placer leur argent sur des supports peu risqués (fond en euro) ainsi qu’aux personnes souhaitant diversifier leurs actifs sur des supports plus risqués comme les actions par exemple (unités de compte).

Elle permet d’effectuer des versements libres ou programmés et des retraits à tout moment sous forme de rachat (partiel ou total) ou sous forme d’avance (une sorte de prêt). Il est également possible d’effectuer des arbitrages entre les différents supports, c’est à dire se désengager de certains supports et de réengager les fonds sur d’autres.

L’assurance vie permet notamment d’épargner et de constituer un capital pour soi ou pour un membre désigné dans le cadre d’objectifs patrimoniaux (revenus sous forme de rente viagère, préparaton de la retraite, transmission de patrimoine, capital pour investir, …).

Les supports de l’assurance vie

Ce type de contrat vous permet d’investir sur 2 types de supports différents et leur choix doit se faire en fonction de votre profil d’épargnant ou d’investisseur. Ces supports sont le support en euros et le support en unité de compte.

Support en eurosSupport en unités de compte
FonctionnementLe fond en euros est investi sur des placements peu risqués, majoritairement des obligations d’Etats et d’entreprises, mais aussi sur des actions et dans l’immobilier minoritairementUne unité de compte est un support d’investissement comme les actions, obligations, OPC, parts de SCPI, OPCI, …
Ils permettent de diversifier les investissements sur les marchés financiers et d’aller chercher une meilleure rentabilité par rapport au support en euros mais sont plus risqués
CapitalLe capital investi dans le fond en euros est garanti, ce qui veut dire que l’assureur est tenu de rembourser à l’échéance du contrat le capital verséLe capital n’est pas garanti
Profil Investisseur souhaitant prendre peu de risques quitte à avoir une faible performanceInvestisseur sur le long terme prêt à accepter plus de risques pour aller chercher de la performance de rendement

Comment investir dans une assurance vie ?

Toute personne physique ayant la capacité juridique de souscrire un contrat peut ouvrir ce type de support. Une personne déclarée incapable ou un mineur ne peuvent pas le faire. Chaque personne peut ouvrir un ou plusieurs contrats puisqu’ils ne sont pas limités en nombre, comme c’est le cas pour d’autres supports comme le LDD, le Livret A ou le PEL par exemple.

On peut souscrire à un contrat d’assurance vie auprès d’aasureurs comme des courtiers, des agents ou des salariés de l’assurance, des mutuelles d’assurance, des banques ou leur mandataires, des conseillers en gestion de patrimoine. Lors de la souscription qui peut se faire en ligne ou dans une agence physique, il faut effectuer un premier versement non plafonné généralement. Ensuite, il est possible de programmer des versements réguliers ou d’en effectuer de manière libre.

Lors de la souscription vous pouvez désigner un ou plusieurs bénéficiaires qui recevront le capital de l’assurance vie si vous veniez à décéder avant la fin du contrat. On appelle cela la clause bénéficiaire. Par défaut et si personne n’est désigné, le capital est transmis au conjoint ou aux héritiers. Mais il est tout à fait possible de désigner quelqu’un d’extérieur à la “famille” comme bénéficiaire.

Si vous souhaitez retirer du capital ou clôturer votre contrat, vous pouvez opter pour l’une des 3 possibilités suivantes:

  • Rachat partiel = une partie de la somme de votre contrat vous est versée et la partie restante continue de produire des intérêts.
  • Avance sur le contrat = Vous pouvez souscrire à un prêt proposé par l’assureur qui prévoit un taux d’intérêt défini au préalable. Cette option permet de faire face à un besoin de liquidité sans avoir à effectuer de retrait.
  • Rachat total = L’intégralité de la somme vous est versée et le contrat est clôturé.

Le terme rachat ne signifie pas que vous devez payer pour récupérer votre argent. Il signifie simplement que vous vendez les supports (obligations, actions, …) sur lesquels est investi votre argent afin de récupérer celui-ci.

Les frais associés

Comme tout contrat d’assurance, celui-ci est soumis à des frais qui sont listés de manière non exhaustive ci-dessous:

  • Frais de dossier ou de souscription, payés à l’ouverture du contrat
  • Frais sur versements qui sont payés à chaque versement, programmé ou ponctuel.
  • Frais de gestion du contrat qui est spécifique aux contrats en unités de compte et prélevés annuellement sur le nombre de parts d’unités de compte détenues (ils ne s’appliquent pas si tout votre capital est investi sur le fond en euros).
  • Frais d’arbitrage qui sont prélevés sur le montant des sommes transférées d’un support à l’autre

Le nombres de frais vous paraît élevé ? Négociez avec votre assureur pour faire baisser leur montant ou les supprimer en intégralité. Tout se négocie, demandez et vous aurez peut-être, ne demandez rien et vous n’aurez rien.

Fiscalité

Si aucun retrait n’est fait pendant la durée de vie du contrat, les gains sont exonérés d’impôts sur le revenu mais doivent toutefois supporter les prélèvements sociaux. Si vous effectuez des retraits pendant la durée de vie du contrat, la fiscalité dépend de l’ancienneté du contrat et de la date des versements c’est pourquoi il est important d’ouvrir au moins un contrat d’assurance vie dès que possible afin de prendre date. Même si peu d’argent est déposé sur ce support pendant plusieurs années, il n’est pas impossible que les objectifs d’épargne ou d’investissement évoluent et que vous en ayez besoin. Si vous avez anticipé son ouverture, vous avez déjà gagné quelques années.

Les gains d’une assurance-vie sont exonérés d’impôt sur le revenu si, avant son terme, la fin du contrat résulte de l’une des situations suivantes :

  • Licenciement
  • Mise à la retraite anticipée
  • Liquidation judiciaire
  • Invalidité de 2e ou 3e catégorie

L’assurance vie n’est pas une assurance décès. Elle permet de vous constituer un capital par les versements et les intérêts récupérés, en vue de le transmettre ou de financer un projet. L’assurance décès permet de verser un capital au bénéficiaire en cas de décès et sert donc à prévenir un risque puisque vous ne récupérez aucune somme au terme du contrat.

A propos

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Categories

Partager

Articles récents

Visites depuis la création