Les banques mettent à notre disposition différents comptes d’épargne, aussi appelés livret d’épargne. Parmi eux, on retrouve le livret d’épargne populaire (LEP), le livret jeune, mais aussi et surtout le livret de développement durable (LDD) ainsi que le populaire livret A. Voici les différentes caractéristiques de ces deux livrets incontournables et réglementés:

Livret d’épargne : Le LDD ou livret de développement durable

Autrefois appelé CODEVI, le Livret de Développement Durable (LDD) est accessible à tous les contribuables Français mais limité à un par personne.

Le taux du LDD est de 0,5% depuis le premier février 2020 et les fonds collectés par les banques sur le LDD permettent de financer les PME et les travaux d’économie d’énergie dans les bâtiments anciens.

L’ouverture d’un LDD s’effectue moyennant un premier versement de 15 euros (parfois 10 euros selon la banque) et peut se faire dans une agence physique ou directement sur Internet. Il n’y a pas de frais pour les dépôts, les retraits ou la clôture. Sur internet, il suffit de quelques clics sur le site de votre banque pour en ouvrir un.

Ce livret est limité à 12000 euros (6000 euros avant le 1er octobre 2012) mais le plafond peut être dépassé grâce au cumul des intérêts nets d’impôts et de prélèvements sociaux. Le montant supérieur au montant du plafond ne produit cependant aucun intérêt.

Les intérêts sont exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux et la rémunération se calcule par quinzaine (il est préférable de retirer son argent le 16 ou le 1er de chaque mois et d’effectuer des versements avant le 15 et le dernier jour du mois pour maximiser la prise en compte des intérêts).

Livrets d’épargne: Le Livret A

Le livret A ou le Livret Bleu selon l’établissement bancaire, est le produit d’épargne préféré des Français. Il permet de se constituer une épargne défiscalisée (pas d’impôts sur le revenu ni de prélèvements sociaux).

Le taux du Livret A est le même que celui du LDD (0,5% depuis le 1er février 2020). Sa rémunération est censée être révisée tous les trimestres (en fonction de l’EURIBOR 3 mois et du taux d’inflation). Cependant le gouvernement à la possibilité de maintenir le taux à un niveau plus élevé, sans tenir compte de la règle de calcul, afin que ce livret ne soit pas délaissé par les épargnants.

Les intérêts de ce compte sont calculés par quinzaine, de la même manière que pour le LDD.

La popularité de ce compte réside dans la possibilité d’effectuer des retraits à tout moment ainsi que  dans sa fiscalité nette d’impôts et de prélèvements sociaux. De plus, son plafond assez élevé permet de placer des sommes importantes tout en cumulant de petits intérêts.

Publicités

Qui peut ouvrir un Livret A

Les personnes physiques (mineures ou majeures) et les associations peuvent ouvrir un Livret A à partir d’un dépôt de 15 euros (parfois 10 euros selon la banque) et jusqu’à 22950 euros depuis le 1er janvier 2013 (76500 euros pour les associations). Toutefois ce plafond peut être dépassé avec le montant des intérêts qui continuent à se capitaliser. Ainsi, même si vous avez atteint le montant maximum de 22 950€, il est tout à fait possible que vous ayez un solde de 30 000€ par exemple si vous n’avez pas touché à l’argent de votre livret et que les intérêts ont continué de se cumuler. L’inconvénient c’est que le montant qui dépasse le plafond ne produit plus d’intérêts. Seuls les 22 950€ produisent des intérêts.

Comment je m’en sers

J’utilise le LDD comme épargne de sécurité en cas de coup dur ou de dépenses non planifiées. Par exemple si j’ai des réparations à effectuer sur la voiture, des impôts en plus à payer, un ajustement des dépenses énergétiques de mon habitation. Le Livret A (LA) quant à lui me sert de réserve et d’épargne d’investissement. Chaque fois que le LDD est diminué, ma priorité est de le remplir à nouveau avant d’entreprendre quoi que ce soit d’autre. Je transfère donc une partie du LA sur le LDD pour le remplir. Cela ampute parfois le montant de mon apport pour des investissements mais j’ai choisi la sécurité avant tout. De plus le montant sur le LA n’est pas toujours utilisé pour mes investissements, notamment en immobilier, puisque la banque me finance souvent à 110% (Prix d’achat, frais d’agence, frais bancaires, Frais de notaire et travaux).

A découvrir également: Les livrets et comptes d’épargne et Comment épargner en 4 points

Et vous, utilisez vous au moins l’un de ces comptes ? Oui, non, pour quelles raison ? Utilisez-vous ces livrets pour d’autres raisons et si oui lesquelles ?N’hésitez pas à laisser votre avis dans les commentaires et à partager vos expériences pour que tout le monde puisse en profiter et échanger sur le sujet.

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus. Pour ne rien manquer des actualités Finances Indépendantes, vous pouvez vous abonner à nos réseaux sociaux : Notre page Facebook, notre Chaîne Youtube, notre twitter, notre instagram, notre page Linkedin.