La gestion des finances personnelles est un sujet intéressant, mais pour beaucoup de personnes il s’agit d’une corvée pour arriver à joindre les deux bouts. Si vous êtes dans une situation financière inconfortable ou même dans une situation critique, commencez par éviter de faire ces 4 erreurs pour améliorer vos finances:

Vivre au-dessus de ses moyens et ne pas améliorer ses finances

Chaque mois vous percevez un salaire, une indemnité de chômage ou un autre type de revenu. Si à la fin du mois vous vous retrouvez dans le rouge, que ce soit d’une dizaine d’euros ou plus, alors c’est que vous vivez au-dessus de vos moyens. Cela signifie simplement que vous dépensez plus que ce que vous ne gagnez. Tous les mois vous êtes donc à découvert et votre compte en banque crie famine.

De même si vous avez envie de vous acheter le dernier gadget à la mode, ne le financez surtout pas à crédit ni grâce à des facilités de paiement (exemple: paiement en 12 fois sans frais). La raison est simple. Si vous cassez votre objet vous devez continuer à le payer tous les mois alors que vous ne pouvez plus l’utiliser. De plus s’il devait se passer un imprévu financier dans votre vie comme la perte d’un emploi, vous devriez continuer également à payer ce gadget tous les mois. Pour éviter cela, économisez et payez cet objet comptant, c’est à dire d’un coup ! Il est préférable d’économiser l’argent nécessaire à l’achat d’un objet, d’une part pour pouvoir se l’acheter, mais surtout parce qu’économiser vous prendra un peu de temps. D’ici là votre envie sera peut-être partie et vous garderez votre argent pour une meilleure dépense.

Avoir un découvert de temps en temps, ça arrive, mais être tous les mois dans le rouge est dangereux. Vous devez apprendre à maîtriser vos charges et à les prioriser afin de dépenser moins que ce que vous ne gagnez pour que vos finances s’améliorent.

Publicités

Acheter des biens de consommation qui se déprécient n’aide pas à améliorer ses finances

Il ne s’agit pas de vous priver de nourriture ou d’eau, bien évidemment, mais de biens de consommation non courante comme un smartphone, une télévision, ou tout autre équipement électronique. Comme pour la première erreur, si vous n’avez pas l’argent pour acheter ce type d’appareils, ne vous endettez pas pour l’obtenir. Si vous voulez vraiment vous offrir le dernier smartphone à la mode, économisez d’abord pour vous l’acheter.

Si vous veniez à vous mettre dans une situation financière délicate du fait de cet achat, d’une part le crédit est étalé sur plusieurs mois donc la situation va empirer, et d’autre part, si vous deviez le revendre, vous y perdriez. C’est comme pour une voiture neuve, dès qu’elle sort de la concession, elle a déjà perdu 25% de sa valeur. Vous vous retrouveriez avec une dette et plus de super téléphone ! Achetez plutôt un bien qui s’apprécie, comme un bien immobilier abordable (parking, garage, studio) et utilisez l’argent que ce bien vous rapporte pour acheter un bien qui se déprécie.

Dépenser de l’argent ‘bonus’ 

Vous avez gagné de l’argent aux jeux, on vous a donné de l’argent pour votre anniversaire, vous avez hérité d’une certaine somme ou encore vous avez trouvé un beau billet par terre? Ne dépensez pas cet argent si votre situation financière n’est pas stable. Conservez-le jusqu’à atteindre une épargne de sécurité suffisante pour faire face à d’éventuels coups durs.

C’est malheureusement le cas de nombreuses personnes. Dès qu’elles reçoivent de l’argent qu’elles n’avaient pas prévu, elle vont le dépenser immédiatement. C’est le cas de sportifs de haut niveau également. Beaucoup viennent de milieux défavorisés et n’avaient pas beaucoup d’argent avant de devenir célèbre. Certains flambent en achetant tout et n’importe quoi en voulant épater la galerie. D’autres restent normaux et n’oublient pas d’où ils viennent. Ce qui est sûr c’est que de nombreux sportifs de haut niveau finissent ruinés, à cause d’un choix de carrière ou d’agents hasardeux, de mauvais placements ou après avoir trop flambé.

A titre d’épargne de sécurité, vous devez avoir 6 mois de revenus minimum pour vous laisser le temps de rebondir en cas de perte d’emploi ou de grosse dépense imprévue.

Ne pas avoir d’objectifs clairs et atteignables n’aide pas à améliorer ses finances

Si vous ne vous fixez pas d’objectifs clairs et surtout atteignables, vous éprouverez des difficultés à améliorer vos finances. Un objectif clair et atteignable c’est par exemple: “Je veux économiser 1000€ d’ici à fin décembre”. Il y a un but clairement identifié et une durée pour l’atteindre.

Le mieux étant même de se fixer des objectifs intermédiaires afin de voir votre progression et de garder votre motivation. Vous pouvez par exemple diviser ces 1000€ en 10 mois ce qui reviendrait à économiser 100€ tous les mois pendant 10 mois si on est fin février ou début mars. Ainsi chaque mois vous verrez si la possibilité d’atteindre cet objectif est réelle ou s’il faut le réajuster à la hausse ou à la baisse.

Se fixer un objectif difficilement atteignable risque de vous décourager puisque vous vous rendrez vite compte qu’il n’est pas réaliste. Imaginez que vous vous fixiez un objectif d’avoir 1 million d’euros d’économies en un an alors que vous n’avez pas 1 000€ sur votre compte. Admettez que ce sera vraiment très compliqué pour arriver au million. Vous risquez de mettre votre objectif de côté rapidement, sans même avoir essayé d’en obtenir 100 000€.

Si vous vous fixez des objectifs réalistes chiffrés et temporels, alors vous pouvez arriver à atteindre des objectifs encore plus élevés avec de l’abnégation et de la motivation.

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus. Pour ne rien manquer des actualités Finances Indépendantes, vous pouvez vous abonner à nos réseaux sociaux : Notre page Facebook, notre Chaîne Youtube, notre twitter, notre instagram, notre page Linkedin.

A lire aussi: Les aides sociales en France et 5 étapes pour mieux gérer ses finances