Qu’est ce qu’un taux d’intérêt ?

Q

Le taux d’intérêt d’un prêt ou d’un emprunt fixe la rémunération du capital prêté (exprimée en pourcentage du montant prêté) versé par l’emprunteur au prêteur. Par exemple, une banque qui prête de l’argent à un particulier dans le but d’acheter un bien immobilier, reçoit une rémunération équivalente à un pourcentage du montant emprunté. Comme chaque mois et chaque année l’emprunteur rembourse une partie du capital en plus des intérêts, le niveau des intérêts (ou de la rémunération de la banque) baisse chaque année.

Le particulier rembourse ainsi chaque mois une partie du capital (ou du montant emprunté) ainsi que des intérêts (la rémunération de la banque). Si vous avez par exemple une mensualité de 500€, celle-ci est composée du capital (disons ici 450€) et des intérêts (ils seront pour la première mensualité de 50€ puisque 450€+50€= 500€). Le deuxième mois, la mensualité sera toujours de 500€ mais le capital sera de 451€ et les intérêts de 49€ et ainsi de suite jusqu’au remboursement total de la somme empruntée.

Le taux et les modalités de versement de cette rémunération sont fixés lors de la conclusion du contrat de prêt. Ce pourcentage tient compte de la durée du prêt (Plus la durée est longue, plus le taux d’intérêt est élevé car il y a plus de chances que l’emprunteur ait un problème pour rembourser dans 20 ans que dans 1 an. Il peut par exemple perdre son emploi ou décéder.), de la nature des risques encourus et des garanties offertes par le prêteur.

L’usage de taux d’intérêt s’applique dans de multiples domaines : on trouve des taux d’intérêts dans les instruments financiers (par exemple obligations, assurance-vie), dans les produits d’épargne (compte d’épargne comme le Livret A), dans les obligations, etc.

Le taux d’intérêt peut être convenu pour une valeur fixe (= constante sur toute la durée du prêt) ou pour une valeur variable. Dans ce cas la façon d’évoluer du taux est fixée d’après une formule de variation définie contractuellement, en rapport avec un indicateur de référence. Cela peut-être le taux directeur de la Banque Centrale, un indice boursier, l’inflation… Ainsi, si le taux variable évolue de la même manière que l’indice CAC 40 (la bourse de Paris), lorsque ce dernier augmente, le coût du crédit (ou la rémunération de la banque) augmente. En revanche lorsque cet indice diminue, le taux d’intérêt du prêt diminue.

Selon la durée du prêt, le niveau de taux appliqué est conditionné par celui constaté sur le marché, ainsi :

  • les taux d’intérêt à court terme sont fixés sur le marché monétaire, où la Banque Centrale joue un rôle déterminant en fixant un taux directeur;
  • les taux d’intérêt à moyen et long termes, appelés aussi rendements obligataires, sont négociés sur le marché obligataire (marché où s’échangent les obligations).

 

A lire aussi: L’indice des prix à la consommation (IPC) et Qu’est-ce que le credit crunch

A propos

3 commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Par Jeremy Salle

Categories

Partager

Articles récents

Visites depuis la création