Le CAC 40

L

Le CAC 40 se rapporte à la Cotation Assistée en Continue de 40 sociétés représentatives des différents secteurs d’activités de l’économie française. Elle reflète en principe la tendance globale de l’économie des grandes entreprises françaises et leur liste est revue régulièrement pour maintenir cette représentativité. Suivre le CAC 40 permet donc d’évaluer en un coup d’oeil comment se porte la Bourse de Paris et si une société cotée a fait mieux ou moins bien que les autres.

Un peu d’histoire

Jusqu’en octobre 1987, les transactions financières étaient gérées (en monopole) par des officiers ministériels appelés “agents de change”. Le lundi 19 octobre 1987, l’indice New Yorkais Dow Jones perdit plus de 22% de sa valeur. Ce jour fut baptisé le “lundi noir” en référence au “jeudi noir” de 1929. A la suite de ce krach, les sociétés de bourse ont repris la gestion des transactions financières. CAC qui signifiait à sa création Compagnie des Agents de Change est devenu Cotation Assistée en Continu et donne une idée de l’évolution du marché en continu.

Plus hauts et plus bas historiques

Défini avec la valeur de 1 000 points le 31 décembre 1987, il est à son plus bas historique, à 893,82 points, le 29 janvier 1988. Le CAC 40 voit officiellement le jour le 15 juin 1988 et termine l’année, le 30 décembre 1988 à 1 573,94 points.

Le CAC 40 connaîtra son plus haut historique le 4 septembre 2000 à 6944,77 points, porté par la bulle spéculative des valeurs télécoms et technologiques, et s’effondrera ensuite progressivement à 2401,15 points le 12 mars 2003. Après avoir fait un nouveau pic au-dessus des 6000 points fin 2007, il s’effondre jusqu’à se stabiliser en 2009 autour des 3000 points. Il va ensuite progressivement remonter jusqu’aux niveaux actuels.

Mode de calcul du CAC 40 et choix des entreprises

La composition du CAC 40 est mise à jour trimestriellement par un comité d’experts appelé Comité Scientifique des Indices (CSI). L’indice doit être représentatif du marché financier parisien aussi bien en termes de capitalisation flottante qu’en volumes de transactions. Quand une société n’est plus cotée, elle est en principe remplacée par une des valeurs du CAC Next 20 répondant aux exigences financières de cotation dans le CAC 40 (liquidité du titre, capitalisation boursière suffisante, échange quotidien important de titres…). Officiellement, seuls deux critères sont pris en compte par le CSI : le capital flottant et le montant des capitaux échangés sur l’année écoulée.

Le capital flottant correspond à l’ensemble des titres effectivement disponibles à l’achat, en excluant les participations de long terme (étatiques, familiales, etc…). L’appartenance au CAC 40 ne se base donc pas sur la capitalisation boursière globale (nombre de titres total multiplié par le cours de l’action) mais sur la taille flottante de la société en Bourse (le nombre de titres disponibles à l’achat).

Exemple : Une entreprise qui est détenue à 85% par l’Etat ne dispose que de 100%-85%=15% de capital flottant.

Chacune des 40 sociétés contribue à l’indice en fonction de la valeur de ses titres disponibles sur le marché. Les pondérations (ou contributions) varient d’une société à l’autre en fonction de leur capitalisation flottante. Quand une valeur cote à la hausse, le CAC 40 augmente la pondération de la valeur.

Le calcul du cours du CAC 40 se fait sans les dividendes réinvestis. C’est ainsi le résultat d’une moyenne pondérée par la capitalisation boursière de chacune des valeurs le composant avec deux paramètres à prendre en compte, qui sont le capital flottant (actions disponibles à la vente) et le plafonnement (la capitalisation boursière d’une entreprise ne doit pas excéder 15% de l’indice pondéré).

Le cours d’un des 40 titres peut voir sa cotation suspendue pendant 15 minutes s’il varie de plus de 10 %, puis deux fois 5 % dans le même sens. On dit alors que le titre est réservé à la hausse ou à la baisse.

Fonctionnement du CAC 40

Le CAC 40, aussi appelé “Bourse de Paris”, est géré par la société EURONEXT (qui est elle-même cotée en Bourse). Il est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h35, et mis à jour toutes les 15 secondes.

La journée commence d’abord par une phase de pré-ouverture de 7h15 à 9h où les ordres s’accumulent sans qu’aucune transaction ne soit réalisée. Ensuite, de 9h à 17h35, la cotation s’effectue en continu. Le cours de clôture, qu’on appelle le “fixing”, est fixé à 17h35.

Chaque fixing est suivi d’une période de 5 minutes dite TAL (Trading At Last), durant laquelle il est possible d’entrer des ordres afin qu’ils soient exécutés au cours de fixing et à ce cours seulement.

Quel est l’impact d’une entrée ou sortie du CAC 40 pour une entreprise

Il s’agit plus de prestige et de visibilité que de réel impact immédiat. En effet, une entreprise qui sort du CAC 40 sera moins visible sur les machés et aura plus de difficultés à attirer de nouveaux investisseurs. L’inverse est tout aussi vrai pour une entreprise qui intègre le CAC 40.

Pour illustrer cette sortie prenons un exemple. La bourse est un supermarché et votre entreprise est une bouteille de vin. Lorsque votre entreprise est coté sur le CAC 40 c’est comme si elle était positionnée en tête de gondole, autrement dit à la vue de tout le monde. Si votre entreprise sort du CAC 40 alors elle passe de la tête de gondole au rayon vins et alcools. Elle est toujours cotée (visible)  mais au milieu de nombreuses autres bouteilles.

Pourquoi le CAC 40 est important

Généralement le CAC 40 est considéré comme l’indicateur phare de la santé économique française. Une augmentation de l’indice est interprétée comme une amélioration du climat économique car elle traduit la confiance des investisseurs dans les grandes entreprises françaises. En plus de donner le pouls de l’économie, c’est également une vitrine pour ces entreprises. Celles-ci bénéficient d’une grande visibilité, particulièrement auprès des investisseurs étrangers, et attirent donc plus de liquidités, ce qui facilite leur développement.

Profil des actionnaires du CAC 40

D’après une étude d’EURONEXT (seuls 60% des profils sont identifiés pour l’année 2016), les actions des entreprises qui composent le CAC 40 sont détenues par des profils variés. Avec 26% des actions, les fonds de gestion (en grande majorité étrangers) sont les premiers actionnaires des entreprises de l’indice parisien.

Viennent ensuite les familles et fondateurs des entreprises avec 10% des actions, les détenteurs particuliers et l’Etat Français avec respectivement 3,5% et 3% chacun. A noter que la part de l’Etat Français dans le CAC 40 n’est seulement que le double de la Norvège, premier état étranger actionnaire.

Le CAC 40 est détenu à hauteur d’environ 45% par des non-résidents.

La diversité des profils d’actionnaires et le fait que près de la moitié du capital des entreprises composant l’indice soit détenu par des non-résidents augmentent le risque d’une Offre Publique d’Achat (OPA).

A propos

2 commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Categories

Partager

Articles récents

Visites depuis la création