Jeremy Salle

janvier 31, 2021

Amélioration des finances, Indépendance financière, Liberté financière, Métro Boulot Dodo, Rat race, Sources de revenu

Financièrement libre, ce qu’il faut faire et éviter pour y parvenir

On oppose généralement le fait d’être financièrement libre avec ce qu’on appelle la rat race, ou la course du rat en français. Cette manière de vivre sa vie a été abordée par Robert Kiyosaki dans plusieurs de ses livres et décrit le quotidien routinier du travail salarié, le métro, boulot, dodo. A l’inverse la liberté financière permet de vivre la vie que l’on souhaite, sans contrainte financière, géographique ou de temps. Le travail salarié n’est pas fait pour tout le monde, la liberté financière non plus. Chacun doit choisir la voie qui lui correspond le mieux et se donner les moyens de réussir. Mais le salariat n’est pas incompatible avec la liberté financière. On peut effectivement être libre financièrement et être salarié parce que l’on aime ce que l’on fait. Devenir financièrement libre est à la portée de tout le monde, mais ce n’est pas simple d’y parvenir. Voici comment y arriver.

Protected by Copyscape

Qu’est-ce que la liberté financière et qu’est ce que la rat race ?

La liberté financière se caractérise par le fait d’avoir des revenus qui ne sont plus fonction du temps que l’on passe à travailler pour les obtenir. Autrement dit, on obtient des revenus même si l’on ne travaille pas pour en avoir (attention, il faut beaucoup travailler en amont pour en arriver là, ce n’est que la finalité). Votre argent investi finit par travailler pour vous et vous rapporte tous les mois des revenus dits passifs.

La rat race, associée au salariat, est la routine que l’on a tous les jours en allant travailler, prendre le métro, travailler, se coucher, et recommencer le lendemain jusqu’au weekend. Appelé métro, boulot, dodo, cette routine consiste à échanger notre temps contre de l’argent (salaire). Si on ne vient pas travailler on ne gagne pas d’argent, ou très peu avec les aides sociales.

Cette image vous parle ?

Non ? Peut-être que celle-ci sera plus parlante :

Et oui, c’est la rat race que l’on suit presque tous au début de notre vie professionnelle et que beaucoup d’entre nous suivront toute leur vie, par choix, ou par contrainte.

Déterminer son niveau de revenus pour être financièrement libre

Si vous souhaitez quitter la routine du métro, boulot, dodo, une des premières choses à faire est de déterminer le niveau de revenus « passifs » que vous souhaitez avoir ou dont vous pensez avoir besoin pour payer vos factures et vivre correctement sans vous serrer la ceinture.

Certains fixent ce montant au niveau du salaire qu’ils ont en tant que salarié, d’autres veulent plus que leur salaire actuel, et certains n’ont besoin que de peu pour vivre. Ce niveau à fixer dépend de vous, de comment vous voulez vivre, et de votre train de vie souhaité.

Par exemple, quelqu’un qui gagne 2000€ par mois pourra avoir besoin de 3000€ par mois de revenus passifs s’il veut vivre avec un train de vie plus élevé. Cette même personne n’aura peut-être besoin que de 1200€ par mois s’il est minimaliste. Ou alors il lui faudra le même niveau de revenus pour continuer avec vivre comme il vit actuellement. A vous de voir dans quelle catégorie vous voulez vous trouver sachant qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise option. Il ne s’agit que de choix personnels.

Se fixer des objectifs chiffrés

Une fois le niveau de revenus déterminé, il faut vous fixer des objectifs chiffrés, en terme de temps mais aussi financièrement. Par exemple, je souhaite avoir 2000€ par mois de revenus passifs dans 5 ans.

Cette seconde étape effectuée, vous devrez décomposer cet objectif global en plusieurs petits objectifs eux-mêmes chiffrés. Pourquoi cela ? 2000€ par mois de revenus passifs vous paraît peut-être difficile à atteindre. Décomposer cet objectif en plus petits vous permet d’y aller étape par étape et de resté motivé grâce à l’atteinte de ces objectifs intermédiaires. De même, 5 ans peut vous paraître long. Vous vous dites que vous avez le temps, sauf que vous ne l’avez pas. Il passe très vite et si vous n’avez pas d’objectifs, vous vous retrouverez vite submergé ou démotivé.

La découpe de cet objectif principal peut par exemple être de générer 200€ de revenus passifs la première année, puis 500€ la seconde, puis 900€ la troisième, 1400€ la quatrième et enfin 2000€ la dernière année. Pourquoi les revenus augmentent-ils de cette manière ? Simplement parce qu’en ayant réussi à générer 200€ par mois de revenus passifs la première année, vous disposez de 200€ supplémentaires que vous pourrez réinvestir et ainsi de suite.

Travailler sur sa détermination

Le chemin vers la liberté et l’indépendance financière est plus ou moins long selon l’investissement personnel et financier que vous y mettez. De même, il ne s’agit pas d’un chemin tout plat qui monte de plus en plus. Non ! Le chemin ressemblera plus à un chemin de terre montagneux avec des moments où vous avancerez vite, d’autres où vous avancerez plus lentement. Vous rencontrerez aussi des problèmes qu’il faudra surmonter, faire face à des critiques de vos proches ou de personnes extérieures à votre cercle familial.

On a tous été formatés pour devenir de bons salariés. Personne ne nous a parlé du fait qu’il n’y a pas forcément que cette voie à suivre. On nous rabâche qu’il faut bien travailler à l’école, pour avoir un bon travail, qui rémunère bien et avoir une bonne retraite. Les personnes qui émettront les critiques à votre égard ne vous veulent pas forcément du mal, mais elles ne comprennent pas toujours votre objectif. Pour cela il faut vous entourer de personnes positives, qui vous soutiendront dans les moments difficiles.

Il ne faudra pas vous laisser démotiver par ces commentaires et rester focalisé sur votre objectif. Votre détermination sera la clé de votre réussite.

Publicités

Faire des sacrifices et être financièrement libre

« Gagnez 3000€ par mois sans travailler », c’est un titre alléchant ! Beaucoup se laissent tenter par ces publicités mais ce sont des mensonges. La vérité c’est que pour devenir financièrement libre vous devrez faire des sacrifices. Ce n’est pas simple, loin de là, mais ce n’est pas non plus impossible. La bonne nouvelle c’est que c’est accessible à tout le monde avec un plan, de la détermination, en faisant les bons choix, et en s’en tenant à sa feuille de route sans vouloir griller les étapes.

Quels genres de sacrifices vous devrez faire ?

  • Travailler plus que les autres : Quand votre journée de travail salarié est terminée, votre journée de travail dans l’atteinte de votre objectif d’indépendance financière, elle, se poursuit, parfois jusque tard le soir et les weekends.
  • Au niveau social : Vous ne pourrez pas sortir autant que vous en aviez l’habitude. Vous devrez passer moins de temps avec d’autres personnes, ou en tout cas avec celles qui ne vous aident pas à parvenir à votre objectif.
  • Au niveau financier : Vous devrez limiter les sorties d’argent (sans vous priver complètement non plus) car chaque euro dépensé en sortie ou pour des nouveaux gadgets ou du shopping, vous éloigne de votre objectif.

Encore motivé pour aller plus loin et prendre la direction de la liberté financière ? Très bien, voici les quelques principes que vous devez assimiler et/ou mettre en place pour parvenir à votre objectif.

Gérer ses finances de manière optimale

On l’a évoqué un peu plus haut dans l’article, chaque euro dépensé vous éloigne de votre objectif. Pour éviter de trop vous en éloigner vous allez devoir gérer vos finances personnelles de manière optimale. C’est à dire que vous devrez suivre ces étapes :

  • Dépenser moins que ce que l’on gagne : Ça vous paraît normal ? Certainement, mais le faites vous ? Combien de fois avez vous été à découvert depuis 6 mois ? Chaque découvert est une somme en moins sur votre prochain salaire. Être à découvert ça arrive. Ce qui est problématique c’est de se retrouver à découvert trop régulièrement.
  • Se payer en premier : Cela signifie que lorsque vous recevez votre salaire vous en mettez immédiatement une partie raisonnable de côté, et vous utilisez le reste comme bon vous semble. De cette façon vous adapterez vos dépenses en fonction de ce qu’il vous reste.
  • Différencier charges fixes et charges variables : Les charges fixes sont les dépenses récurrentes et d’un montant identique, celles que vous ne pouvez pas ajuster si besoin. Par exemple, le montant du loyer ou du crédit que vous payer, vos assurances, … Les charges variables varient d’un mois à l’autre et ce sont elles que vous pourrez adapter. Il s’agit du contenu de vos courses (ne prenez que l’essentiel), vos sorties au restaurant, au cinéma, en boîte, au bar, le shopping … Diminuez ces dépenses là.
  • Se constituer une épargne de précaution et d’investissement : Une épargne de précaution vous permet de faire face aux coups durs qui peuvent survenir dans votre vie. Une réparation de voiture non prévue, la perte d’un emploi, … Elle doit vous permettre de payer au minimum 6 mois de charges. L’épargne d’investissement se constitue après avoir une épargne de précaution suffisamment importante. Elle vous servira à investir et à vous constituer ces revenus passifs si importants.
Publicités

Dépenser moins sans se priver

Le meilleur moyen d’avoir de l’argent c’est de ne pas le dépenser. Limitez vos sorties ainsi que toutes vos charges variables, mais surtout dépensez moins sans vous priver. Comment faire ? En vous posant ces 2 questions sans tomber dans l’achat compulsif :

  • Que pourrais-je faire avec l’argent si je n’achète pas ce produit qui me fait tant envie ? Sur le moment il est difficile de répondre, tant la tentation pour acheter un certain produit est forte. Le marketing et la publicité ont cet effet négatif sur nous. Résistez, et essayez de répondre à cette question. Si vous n’arrivez pas à y répondre, laissez vous tenter par l’achat de ce produit.
  • Ais-je vraiment besoin de cela ? C’est toujours compliqué de répondre à cela. Sur le coup on peut se dire que oui, mais dans 2 mois, 6 mois, un an ? On n’en aura probablement plus l’utilité pour beaucoup de produits. Pour éviter de succomber à la tentation, ne jamais rien acheter qui n’est pas prévu sur le coup. Autrement dit, revenez une semaine plus tard et si l’envie est toujours aussi forte, achetez le produit, mais il y a de fortes chances que l’envie soit beaucoup moins forte et que vous ne fassiez pas cette dépense. Bravo, c’est un pas de plus pour être financièrement libre !

Créer des sources de revenus diversifiées

De combien de sources de revenus disposez vous ? Pour la plupart d’entre nous la réponse est une seule : notre salaire. Mais c’est très dangereux. Que se passerait-il si cette source de revenus venait à disparaître ? Au delà du fait que devenir financièrement libre va devenir compliqué, votre situation financière va rapidement devenir compliquée puisque vos charges, elles, ne diminueront pas d’autant que votre revenu et vos dépenses excéderont rapidement votre revenu. On le voit régulièrement, qu’il y ait des crises ou non, les salaires sont toujours les variables d’ajustement des entreprises. Le dirigeant reçoit de plus gros avantages en limitant la masse salariale ou en la réduisant. Cela fait monter le cours de bourse et les actionnaires récompensent le dirigeant avec des bonus ou une grosse augmentation de salaire.

La solution est de ne pas dépendre que d’une seule source de revenus. L’idéal est même d’avoir plusieurs sources de revenus d’un montant plus ou moins équivalent. De ce fait, si l’une d’elle venait à disparaître, les autres vous permettraient de ne pas vous retrouver dans une situation financière compliquée. Il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier prend ici tout son sens. Si ce panier se perce, vous perdez tous vos œufs alors que la probabilité que plusieurs de vos paniers se percent en même temps est très faible.

Publicités

Acheter des actifs et limiter les passifs

Comment diversifier ses sources de revenus ? C’est la question que beaucoup de personnes se posent mais n’approfondissent jamais. C’est dommage parce que même si ce n’est pas simple, c’est accessible à tout le monde !

De nos jours il existe de nombreux moyens pour développer des sources de revenus diversifiées. Il y a ceux où vous continuez d’échanger votre temps contre de l’argent, mais l’idéal est de trouver des sources de revenus où le temps ne joue plus sur l’arrivée ou non de l’argent, des revenus passifs.

Exemples de revenus diversifiés en échangeant son temps contre de l’argent :

  • Prendre un second emploi à temps partiel
  • Vendre une compétence (aller sur des sites comme 5euros.com, leboncoin, des sites de location de matériel à vos voisins, …)
  • Créer une activité sur internet (vente de vos propres produits, faire de l’affiliation, du dropshipping, …)

Ces exemples vous prendront du temps. Si l’activité sur internet vous permet de le faire en parallèle de votre emploi salarié pendant longtemps, prendre un second emploi à temps partiel doit être temporaire pour vous aider à augmenter votre épargne, sinon vous allez être trop épuisé.

Exemples de revenus passifs pour être financièrement libre :

  • Investir dans l’immobilier : Ce n’est pas possible, c’est réservé aux riches, mon banquier a refusé de me prêter donc ce n’est pas possible, il y a trop d’impôts, … Oubliez ces fausses croyances. Emprunter pour investir dans l’immobilier est accessible à presque tout le monde (on exclut ici les personnes surendettées, ou vivant des minimas sociaux). Les personnes en CDI, en CDD, en intérim longue durée peuvent emprunter et investir. Votre projet doit tenir la route (au moins s’autofinancer c’est à dire que les loyers doivent payer la mensualité et les charges) et vos finances saines. Les loyers payés par vos locataires tombent tous les mois sans que vous n’ayez plus à agir ensuite. Par contre chercher un bien rentable, faire les bons calculs, le négocier, le faire gérer, … ce n’est pas de tout repos !
  • Investir en Bourse : Investir sur des actions d’entreprises qui versent régulièrement des dividendes vous permettra d’avoir une source de revenus supplémentaire. La clé, c’est d’investir régulièrement (tous les mois) la même somme sur les mêmes actions. De cette manière on lisse le prix de revient unitaire en limitant le risque de perte tout en touchant chaque année ou chaque trimestre des dividendes. Lorsque le prix augmente, on achète moins d’actions, mais la valeur de mon portefeuille augmente. Lorsque le prix baisse, on peut acheter plus d’actions mais la valeur de notre portefeuille diminue.
  • Vendre ses compétences en formations : Vous avez surement des compétences que d’autres personnes aimeraient acquérir. Inutile d’être le meilleur pour pouvoir vendre des formations en ligne. Tant que vous apportez quelque chose à vos « clients » ou « élèves », votre objectif est rempli. Filmez vous en train de résoudre un problème, comme par exemple changer une roue de voiture, créer un site internet, … et vendez là en ligne automatiquement. De nos jours des logiciels comme Systeme.io permettent de faire cela facilement et sans connaissances techniques.

Attention aux fausses bonnes opportunités

Sur internet il est possible de trouver tout et n’importe quoi. Vérifiez sur plusieurs sources les informations. Par exemple, ne me croyez pas sur parole dans ce que j’explique dans cet article, vérifiez aussi les informations que je vous donne et faites vous votre propre opinion. Ça vaut pour tout.

Même dans les médias traditionnels. L’information est souvent contrôlée et cherche à nous amener à un point précis de réflexion. Il faut prendre des petits bouts et les recouper avec les informations d’autres sources et/ou faire ses propres analyses. Par exemple, lorsqu’une information sur une opportunité d’investissement apparaît dans les médias, beaucoup se disent que c’est l’affaire du siècle. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit de médias traditionnels ? La plupart du temps lorsqu’une information sur une telle opportunité apparaît, c’est qu’il est déjà trop tard, que vous allez vous faire plumer, et que les seuls que cela va enrichir ce sont ceux qui vous vendront cette superbe opportunité. « Les meilleurs analystes prévoient que le prix de tel actif ira vers 100 000€ dans 6 mois ». Qui sont ces analystes ? Qu’ont-ils fait pour être considérés comme les « meilleurs » ? Personne n’est capable de prévoir l’avenir et quelles que soient les analyses il n’y a rien de certain. Le mieux est de faire ses propres analyses.

Les publicités qui vous promettent de gagner beaucoup d’argent en peu de temps, le tout sans effort, vous y croyez ? Beaucoup y croient alors qu’il ne s’agit que de mensonges destinés à vous escroquer. L’argent facile n’existe pas, surtout sans travailler dur en amont.

La plus grande opportunité d’investissement de votre vie est maintenant. Plus vous vous prenez tôt plus le temps jouera en votre faveur. Quel que soit votre âge actuel, le meilleur moment pour commencer à vous constituer des sources de revenus diversifiées et être financièrement libre c’est maintenant !

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus. Pour ne rien manquer des actualités Finances Indépendantes, vous pouvez vous abonner à nos réseaux sociaux : Notre page Facebook, notre Chaîne Youtube, notre twitter, notre instagram, notre page Linkedin.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
%d blogueurs aiment cette page :