Le temps est trop précieux pour être gâché pour de l’argent !

L

Avez-vous vu le film « time out » ? Dans ce film il faut travailler pour gagner de quoi vivre. Rien de bien différent à la réalité où il faut travailler pour gagner de l’argent. La différence réside dans le fait que ce que l’on gagne par le travail ce n’est pas de l’argent mais du temps (Echange temps-argent). Chaque être humain est doté d’une horloge dans le bras (un compte à rebours en fait) et lorsqu’elle arrive à 0 vous mourrez. Il y a des riches, vieux de plusieurs milliers d’années et des pauvres qui meurent très jeunes. Tous les jours vous devez aller travailler pour continuer de vivre et votre salaire c’est du temps. Vous échangez donc votre temps contre du temps (Echange temps-argent). Les riches ont le pouvoir et décident du nombre d’heures que vous gagnez par votre travail comme bon leur semble. Pendant que vous travaillez pour eux, ils profitent de leur très longue vie. Là ça ressemble quand même au salariat sauf que le patron n’est pas non plus éternel. Vous pouvez vous procurer ce film ici

L’argent n’est qu’un outil dont tout le monde à besoin pour s’acheter à manger, des vêtements ou avoir un toit. Le temps est ce qu’il y a de plus précieux car plus les années passent, moins vous en avez. Notre vie est comme un compte à rebours et peu de personnes connaissent le temps qu’il leur reste à vivre. Profitez de ce temps pour faire ce que vous voulez, ce que vous aimez et passer du temps avec les personnes qui vous sont chères. Etre la majorité du temps au travail et ne pas passer de bons moments le soir avec les personnes qu’on aime parce qu’on est fatigué ou énervé de sa journée, c’est frustrant. 5 ou 6 semaines de congés par an ce n’est rien du tout, il y a 52 semaines dans une année. Vous n’avez pour vous que 140 jours dans l’année (52 semaines x 2 jours le weekend + 30 jours de congés + 6 jours fériés = 140 jours) sur un total de 365 ce qui correspond plus ou moins à 38% de votre temps. Il n’y a pas comme une arnaque ? Concentrez vous sur ce qui est vraiment important pour vous.

Echange temps-argent : Le pêcheur et l’homme d’affaires

Cette histoire de Paulo Coelho m’a beaucoup inspiré, elle vous inspirera peut-être sur ce que sont vos priorités dans la vie.

Dans un village brésilien, un homme d’affaires s’ést assis au bord de la plage. Il vit un pêcheur ramener son bateau près du rivage après avoir attrapé quelques gros poissons.

Impressionné, l’homme d’affaires demanda au pêcheur “Cela prend combien de temps de pêcher tous ces poissons ?”.

Le pêcheur répondit : “Oh, pas très longtemps”.

L’homme d’affaires s’étonna : “Alors pourquoi ne restes-tu pas plus longtemps au large pour pêcher davantage de poissons ?”

“Car c’est assez pour nourrir toute ma famille”, répondit le pêcheur.

L’homme d’affaires lui dit alors : “Mais que fais-tu le reste de la journée ?”

“Eh bien, je me lève assez tôt, je prends le bateau et je pêche quelques poissons. Puis je reviens et joue avec mes enfants. L’après-midi, je fais une sieste avec ma femme et quand vient le soir, je rejoins mes amis au village pour boire un pot. On joue de la guitare, on chante et on danse toute la nuit”.

L’homme d’affaires fit une suggestion au pêcheur.

“J’ai un doctorat en gestion des affaires. Je pourrais t’aider à réussir davantage. Dès maintenant, tu devras passer plus de temps au large pour attraper le plus de poissons possible. Quand tu auras assez d’argent, tu pourras acheter un bateau encore plus grand qui te permettra de pêcher encore plus de poissons. Tu pourras alors t’acheter d’autres bateaux, créer ta propre entreprise, avoir ta propre usine de production de nourriture en boîte de conserve et créer ton réseau de distribution. A ce moment-là, tu auras assez d’argent pour déménager à Sao Paulo où tu pourras établir ton siège social pour gérer toute ton activité.”

Le pêcheur répond alors “Et ensuite ?”

S’esclaffant, l’homme d’affaires lui répond : “Après ça, tu pourras vivre comme un roi, et quand le temps sera venu, tu pourras coter ton entreprise en bourse et proposer des parts. Tu deviendras riche !”

Le pêcheur lui demande “Et ensuite ?”

“Après ça, tu pourras prendre ta retraite, tu pourras acheter une petite maison dans un village pêcheur, te lever tôt pour attraper quelques poissons, retourner à la maison pour jouer avec les enfants, passer un bel après-midi à faire la sieste avec ta femme, et rejoindre tes amis le soir pour boire, chanter et danser toute la nuit”

Perplexe, le pêcheur répondit “Mais n’est-ce pas déjà ce que je fais ?”

Conclusion

La société dans laquelle nous vivons nous pousse à vouloir obtenir toujours plus. Pour certaines personnes c’est même un objectif, gagner toujours plus d’argent pour être heureux. Pour d’autres en revanche, le bonheur est fait de choses simple, non coûteuses et de temps bien utilisé. En suivant les recommandations de l’homme d’affaires, le pêcheur serait certainement devenu très riche mais aurait perdu des années de bonheur à ne pas faire ce qui lui plaît, passer de bons moments avec ses proches. Êtes vous plutôt comme l’homme d’affaire ou alors comme le pêcheur ? Ou encore, voulez vous être comme l’homme d’affaire pendant un temps avant de devenir comme le pêcheur ?

Echange temps-argent : L’enfant qui a besoin d’attention

Je ne me souviens plus d’où j’ai entendu/vu cette histoire. Je l’ai donc réécrite par rapport à ce que je m’en rappelle. Il se peut (et c’est même très probable) que le texte soit modifié mais la symbolique reste la même.

Un père de famille rentre un soir de son travail, fatigué, énervé de la journée éprouvante qu’il vient de passer. Son nom est Marco.

Dès son arrivée, son fils Polo se jette sur lui pour l’embrasser et lui demander de jouer avec lui:

“Ah mon papa ! Tu es enfin rentré. Est-ce que tu veux bien jouer avec moi aux légos ?”

Marco lui répond alors:

“Non Polo, pas ce soir, papa est fatigué et doit retourner travailler demain !”

Le soir suivant, Marco rentre de nouveau fatigué et énervé de son travail. Encore une fois, Polo se jette sur lui, l’embrasse et lui demande de jouer avec lui. Marco lui répond encore:

“Non Polo, pas ce soir, papa est fatigué !”

La semaine passe et la même scène se répète chaque soir. Arrive le weekend, Polo va voir son Papa et lui demande:

“Papa, est-ce que tu pourrais me donner 10 euros s’il te plaît ?”

Marco s’énerve alors, gronde Polo, et l’envoie dans sa chambre:

“Ah non tu m’as demandé 10 euros tous les mois pendant les 4 derniers mois, tu vas sûrement encore t’acheter des sucreries ! On ne demande pas aux gens de donner de l’argent sans cesse, si on en veux, on travaille. File dans ta chambre, tu es puni !”.

Polo s’exécute et part dans sa chambre en pleurant.

Pris de remords Marco vient voir peu de temps après son fils Polo et lui dit:

“Excuse moi Polo, je suis fatigué et encore énervé de ma semaine. Tiens voici les 10 euros que tu m’as demandés. Qu’est-ce que tu vas en faire ?”

Polo répondit alors:

“Tu peux les garder papa, ils sont pour toi et ça aussi !” en lui tendant un petit porte-monnaie.

Marco l’ouvre et découvre alors les 40 euros qu’il lui a déjà donné les mois précédents. Il lui demande alors:

“Mais ce sont les sous que je t’ai donnés ? je croyais que tu les avais dépensés pour acheter des bonbons…”

Polo lui répond alors:

“Non, j’ai tout gardé pour toi. J’ai vu ta fiche de paie il y a 5 mois et s’était écrit que tu gagnais 50€ par jour. Comme tu es toujours fatigué et énervé en rentrant du travail et que tu ne veux pas jouer avec moi, j’ai économisé pour pouvoir t’acheter une journée et qu’on puisse jouer ensemble mais il me manquait 10 euros.”

Comprenant le geste de son fils, Marco fut soudainement pris de sanglots et enlaça son fils dans ses bras, lui promettant de jouer à partir d’aujourd’hui tous les jours une demie-heure minimum.

Conclusion

Marco a passé ses derniers mois au travail et lorsqu’il rentrait il n’avait plus la force ni l’envie de jouer avec son fils. Pourtant c’est certainement ce dont il avait le plus besoin pour penser à autre chose. De même, il aurait pu profiter de ces moments qu’il partagerait avec son fils pour le couvrir d’amour. Au final, il aura fallu attendre que le petit Polo prenne l’initiative de lui acheter une journée de travail pour que Marco se rende compte de ce à côté de quoi il passait: De bons moments en compagnie de son fils.

Dans 10 ou 15 ans Polo travaillera lui aussi et sans cette promesse faite à son fils, ils seraient tous les 2 passés l’un à côté de l’autre sans en profiter.

La vie est courte, le temps file rapidement. Concentrez vous sur ce qui compte réellement ! Gagner de l’argent c’est bien, mais le temps passé avec ses proches est encore plus important. Le temps que vous ne passez pas avec vos proches est perdu à jamais !

 

 

A propos

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Categories

Partager

Articles récents

Visites depuis la création