Lorsque l’on voit quelqu’un qui a beaucoup d’argent on a malheureusement en France, trop souvent un mauvais a priori. Avoir de l’argent est mal vu. On se dit que c’est un fils à papa, qu’il ne fait pas grand-chose de sa vie alors que nous on trime au travail, ou alors qu’il a dû faire quelque chose d’illégal pour s’enrichir comme du trafic d’armes ou de drogues. Plusieurs sentiments négatifs peuvent se mêler, comme l’envie, la jalousie, la haine, alors qu’il n’y a aucune raison. Ces personnes plus riches que nous n’ont en général rien fait de mal, elles n’ont pas volé quelqu’un, pas fait de trafic en tout genre. Leur tort est simplement d’être plus riche.

Mis à part les personnes ayant hérité d’une fortune ou qui sont nées dans une famille aisée, nombre de ces personnes plus riches ne doivent leur succès qu’à elles-mêmes et à leur travail. Elles ont entrepris alors que la plupart d’entre nous sommes salariés et limités dans le niveau de revenu. Elles ont certainement connu de nombreux échecs avant de connaître ce succès mais elles ont su s’accrocher et se relever, ne pas se laisser atteindre par la critique ou des phrases du type : « tu vois je te l’avais dit que ça ne fonctionnerait pas », « si c’était aussi simple tout le monde le ferait », etc.

Etre riche n’est pas un mal ni une maladie, c’est simplement un état de réussite personnelle ou familiale.

« Le meilleur moyen d’aider les pauvres c’est de ne pas l’être » donc avoir de l’argent

Ainsi peut-on résumer ce que c’est que d’être plus aisé. En étant pauvre vous devez penser à vous en premier, et même si certains arrivent quand même à donner de temps en temps aux plus démunis, ce n’est pas en s’appauvrissant plus que l’on pourra aider davantage. Avoir de l’argent ne vous rendra pas plus heureux passé un certain niveau de revenu. En revanche être riche ou du moins aisé, vous permet d’aider plus facilement les autres.

La priorité c’est vous, pas les autres. Cela peut paraître égoïste, mais si vous-même vous n’êtes déjà pas bien dans votre vie, surtout au niveau financier, il vous sera difficile d’aider d’autres personnes. Concentrez vous dans un premier temps sur vous-même, développez des sources de revenus, constituez vous un patrimoine qui vous rapporte de largent de manière passive. Une fois que vous en avez suffisamment pour vivre correctement vous avez atteint l’indépendance financière, et à partir de là vous pourrez aider les autres, en leur montrant également comment vous avez fait.

Donner du temps ou de l’argent est plus simple

Vous pouvez ainsi participer à des programmes d’aides internationales, faire des dons à des associations caritatives, participer à des repas avec les petits frères des pauvres, … les exemples ne manquent pas et ils sont beaucoup plus simples à faire quand soi-même on n’est pas dans une situation difficile financièrement. Nombreuses sont les personnes aisées à faire régulièrement des dons, à construire des écoles dans des pays en difficulté, … et tout ça en restant dans l’anonymat. D’autres se font remarquer en aidant les autres. Et alors ? Ils aident quand même, et si ça n’a qu’un but promotionnel ou publicitaire, peu importe. Ces personnes aident, quelles que soient leurs intentions. D’autres ont beaucoup d’argent et n’aident pas, ça les regarde, elles font ce qu’elles veulent de leur argent.

Publicités

Un mal français

Jalouser ou envier quelqu’un qui a de l’argent, c’est quelque chose que l’on voit très souvent (même trop souvent). Plutôt que de nous demander comment faire pour arriver au même niveau qu’une personne riche, on va le dénigrer, dire que ce qu’il fait ce n’est que pour gagner encore plus d’argent, … Voir une personne riche c’est comme voir un cafard, on veut l’écraser, lui montrer que même si on est moins riche, on vaut tout autant.

Le problème, qui est un mal français, c’est qu’on ne voit que le résultat de cette personne riche. On ne sait pas et on ne se pose même pas la question de savoir par quoi cette personne est passée pour en arriver là. Il y a de fortes chances qu’elle ait connu de gros échecs comme la création puis la liquidation de sa propre entreprise. La différence entre cette personne et le commun des mortels, c’est qu’elle a eu le courage d’entreprendre, sans avoir peur d’échouer. Elle a réussi à se relever après un ou plusieurs échecs. En France lorsque l’on échoue dans un projet on est stigmatisé, montré du doigt comme un raté. Dans d’autres pays, échouer ce n’est pas grave. Le plus important est de savoir rebondir après un échec.

Les personnes qui ont de l’argent ne sont pas forcément mauvaises, elles sont comme tout le monde. Elles ont juste osé faire quelque chose que nous n’avons pas osé faire de notre côté à cause de la peur d’échouer et du regard des autres.

Pour résumer, avoir de l’argent n’est ni bien ni mal, il s’agit d’un état. Avoir de l’argent ne vous rendra pas plus intelligent ou plus bête. Si vous êtes un idiot, vous le serez que vous soyez riche ou pauvre, de même si vous êtes intelligent. Avoir de l’argent vous offre plus de possibilités, vous pouvez aider, investir et développer votre richesse, faire des dons, profiter de la vie et avoir une tranquillité d’esprit vis-à-vis de vos finances.

A lire aussi: 5 étapes pour atteindre l’indépendance et la liberté financière et Les étapes de l’enrichissement quandon est salarié

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus. Pour ne rien manquer des actualités Finances Indépendantes, vous pouvez vous abonner à nos réseaux sociaux : Notre page Facebook, notre Chaîne Youtube, notre twitter, notre instagram, notre page Linkedin.