Pourquoi avoir de l’argent ce n’est pas mal

P

Lorsque l’on voit quelqu’un qui a beaucoup d’argent on a malheureusement en France, trop souvent un mauvais a priori. On se dit que c’est un fils à papa, qu’il ne fait pas grand-chose de sa vie alors que nous on trime au travail, ou alors qu’il a dû faire quelque chose d’illégal pour s’enrichir comme du trafic d’armes ou de drogues. Plusieurs sentiments négatifs peuvent se mêler, comme l’envie, la jalousie, la haine, alors qu’il n’y a aucune raison. Ces personnes plus riches que nous n’ont en général rien fait de mal, elles n’ont pas volé quelqu’un, pas fait de trafic en tout genre. Leur tort est simplement d’être plus riche.

Mis à part les personnes ayant hérité d’une fortune ou qui sont nées dans une famille aisée, nombre de ces personnes plus riches ne doivent leur succès qu’à elles-mêmes et à leur travail. Elles ont entrepris alors que la plupart d’entre nous sommes salariés et limités dans le niveau de revenu. Elles ont certainement connu de nombreux échecs avant de connaître ce succès mais elles ont su s’accrocher et se relever, ne pas se laisser atteindre par la critique ou des phrases du type : « tu vois je te l’avais dit que ça ne fonctionnerait pas », « si c’était aussi simple tout le monde le ferait », etc.

Etre riche n’est pas un mal ni une maladie, c’est simplement un état de réussite personnelle ou familiale.

« Le meilleur moyen d’aider les pauvres c’est de ne pas l’être »

Ainsi peut-on résumer ce que c’est que d’être plus aisé. En étant pauvre vous devez penser à vous en premier, et même si certains arrivent quand même à donner de temps en temps aux plus démunis, ce n’est pas en s’appauvrissant plus que l’on pourra aider davantage. Avoir de l’argent ne vous rendra pas plus heureux passé un certain niveau de revenu. En revanche être riche ou du moins aisé, vous permet d’aider plus facilement les autres.

Donner du temps ou de l’argent est plus simple

Vous pouvez ainsi participer à des programmes d’aides internationales, faire des dons à des associations caritatives, participer à des repas avec les petits frères des pauvres, … les exemples ne manquent pas et ils sont beaucoup plus simples à faire quand soi-même on n’est pas dans une situation difficile financièrement. Nombreuses sont les personnes aisées à faire régulièrement des dons, à construire des écoles dans des pays en difficulté, … et tout ça en restant dans l’anonymat. D’autres se font remarquer en aidant les autres. Et alors ? Ils aident quand même, et si ça n’a qu’un but promotionnel ou publicitaire, peu importe. Ces personnes aident, quelles que soient leurs intentions. D’autres ont beaucoup d’argent et n’aident pas, ça les regarde, elles font ce qu’elles veulent de leur argent.

Pour résumer, avoir de l’argent n’est ni bien ni mal, il s’agit d’un état. Avoir de l’argent ne vous rendra pas plus intelligent ou plus bête. Si vous êtes un idiot, vous le serez que vous soyez riche ou pauvre, de même si vous êtes intelligent. Avoir de l’argent vous offre plus de possibilités, vous pouvez aider, investir et développer votre richesse, faire des dons, profiter de la vie et avoir une tranquillité d’esprit vis-à-vis de vos finances.

A lire aussi: 5 étapes pour atteindre l’indépendance et la liberté financière et Les étapes de l’enrichissement quandon est salarié

A propos

2 commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • […] L’argent n’est qu’un outil dont tout le monde à besoin pour s’acheter à manger, des vêtements ou avoir un toit. Le temps est ce qu’il y a de plus précieux car plus les années passent, moins vous en avez. Notre vie est comme un compte à rebours et peu de personnes connaissent le temps qu’il leur reste à vivre. Profitez de ce temps pour faire ce que vous voulez, ce que vous aimez et passer du temps avec les personnes qui vous sont chères. Etre la majorité du temps au travail et ne pas passer de bons moments le soir avec les personnes qu’on aime parce qu’on est fatigué ou énervé de sa journée, c’est frustrant. 5 ou 6 semaines de congés par an ce n’est rien du tout, il y a 52 semaines dans une année. Vous n’avez pour vous que 140 jours dans l’année (52 semaines x 2 jours le weekend + 30 jours de congés + 6 jours fériés = 140 jours) sur un total de 365 ce qui correspond plus ou moins à 38% de votre temps. Il n’y a pas comme une arnaque ? Concentrez vous sur ce qui est vraiment important pour vous. […]

Par Jeremy Salle

Categories

Partager

Articles récents

Visites depuis la création