On entend de plus en plus parler d’indépendance financière et de revenus passifs et alternatifs. Tout cela peut paraître flou ou utopique pour quelqu’un qui ne s’est jamais vraiment intéressé au sujet c’est pourquoi nous allons essayer d’y apporter quelques précisions.

Revenus passifs : De quoi s’agit-il ?

S’il est difficile d’en donner une définition exacte tant les avis varient, voici la définition que je vous propose : les revenus passifs sont des revenus que l’on perçoit sans travailler (ou en travaillant très peu) alors que les revenus alternatifs sont issus d’activités différentes du salariat et généralement liés à une passion.

Pour ces deux types de revenus il ne s’agit plus d’échanger du temps de travail contre de l’argent mais bien de gagner cet argent automatiquement ou alors sans avoir l’impression de travailler, en faisant quelque chose qui nous tient réellement à cœur.

Les revenus passifs sont-ils vraiment passifs ?

Oui et non car s’il est vrai que ces revenus tombent régulièrement sans avoir à faire grand-chose, il s’agit avant tout du résultat d’un travail mené en amont qui lui peut être très consommateur de temps et parfois d’argent. Ces revenus s’acquièrent au fil des ans et augmentent rapidement. Mais, à moins de disposer d’un énorme capital de départ, il est très difficile de se les créer en moins d’un an. Il faut du travail, du temps, mais aussi beaucoup d’abnégation pour ne pas lâcher en cours de route car les obstacles seront nombreux.

Qu’est-ce que l’indépendance financière et quel est le rapport avec ces types de revenus ?

Là encore, donner une définition précise et applicable à chacun d’entre nous est difficile. On peut dire que l’indépendance financière est atteinte une fois que l’on gagne suffisamment d’argent pour couvrir toutes ses charges et vivre correctement sans dépendre d’un patron ou d’un emploi. Pour cela il faut déjà savoir à quel niveau vous situez le montant de votre indépendance financière.

Pour ma part, j’ai besoin de 1300€ par mois pour payer mes factures et vivre correctement sans me priver ni faire d’extravagances. Ainsi, si je souhaite devenir libre financièrement, je dois développer des revenus passifs à hauteur de 1300€ par mois et/ou travailler dans un domaine qui me passionne et générer ce même montant.

L’indépendance financière est cependant beaucoup plus liée aux revenus passifs qu’aux revenus alternatifs. Ce sont les revenus passifs qui vous permettent de gagner cette indépendance puis de développer par la suite des revenus alternatifs issus de vos passions en vous libérant du temps.

Quels revenus peuvent être considérés comme passifs ?

Aucun lorsque vous commencez. Comme on l’a dit un peu plus haut, ce sont les actions que vous allez mettre en place et les investissements que vous ferez en amont qui feront que les revenus que vous touchez sont passifs ou non. L’idéal est d’avoir différentes sources de revenus passifs. Vous pouvez par exemple acheter des biens immobilier et les louer mais pour que ces revenus locatifs soient passifs, vous devez déléguez au maximum, notamment la gestion.

Si vous avez un site internet ou une boutique en ligne sur lesquels vous vendez des produits ou des services, faites en sorte d’automatiser ces business avec des applications ou des logiciels, notamment pour la vente de produits numériques et le dropshipping. Si vous avez une entreprise qui confectionne elle-même ses propres produits et les commercialise, là encore, déléguez. Soyez propriétaire de votre entreprise et non pas salarié de celle-ci.

Quelques exemples, notamment pour les débutants.

Dites-vous bien qu’il n’est jamais trop tard pour commencer à générer des revenus passifs. Le meilleur moment pour commencer c’est donc maintenant. Bien sûr, suivant votre âge, vous pourrez réaliser certaines choses plus ou moins facilement. Si on prend l’exemple de l’investissement dans l’immobilier locatif où pour générer de la trésorerie tous les mois vous devez faire un emprunt sur du long voire du très long terme, les plus jeunes seront en meilleure posture. En revanche l’autofinancement est quelque chose d’envisageable afin que le bien soit totalement remboursé lorsque vous arriverez à l’âge de la retraite.

D’autres types de revenus passifs existent

– Ecrivez un ou plusieurs livres sur un sujet qui vous passionne. S’ils rencontrent du succès ils généreront des revenus sur plusieurs années. Vous pouvez même vous auto-éditer en passant par Amazon KDP par exemple.

– Créez des applications mobiles et vendez-les sur l’Apple Store ou Google Store.

– Créez une boutique en ligne et automatisez l’ensemble du processus. Le dropshipping est une très bonne solution pour cela. Pas besoin de connaissances techniques, utilisez des sites comme Shopify, Prestashop ou encore bigbuy pour la conception et l’automatisation. C’est très simple à prendre en main.

– Fan de photos ? Vendez vos créations sur des banques d’images. Une fois en ligne, les photos se vendent toute seule et vous touchez de l’argent sur chaque vente. Plus vous avez de photos et plus vous gagnerez d’argent, si celles-ci sont de bonne qualité.

– Créez vos propres musiques et vendez-les. Elles peuvent être utilisées par des artistes ou encore au cinéma. Vous toucherez ainsi des royalties à chaque fois que la musique passera en radio ou sur chaque vente de titre utilisant votre musique.

– Vous avez des compétences particulières ? Vendez des formations en ligne dans votre domaine d’expertise. Pour cela vous pouvez utiliser le logiciel de webmarketing et d’hébergement de formations systeme.io.

– Faites de l’affiliation, autrement dit vendez les produits de quelqu’un d’autre en touchant une commission sur les ventes. Décrivez le produit, ses caractéristiques et pourquoi vous le recommandez. De nos jours, quasiment l’intégralité de ce qui se vend fait partie d’un programme d’affiliation. Inscrivez-vous par exemple sur des sites comme Amazon partenaire, 1TPE, Clickbank, JVZOO, CJ affiliates… sélectionnez les produits qui vous intéressent et faites-en la promotion.

– Suivant le même principe que l’affiliation, parrainez vos proches et d’autres personnes sur des services ou produits d’entreprises dont vous êtes client. La plupart des banques en ligne le propose. Là encore, dans cet exemple, décrivez la banque, ses avantages et ses inconvénients et proposez votre lien. Vous êtes en général limités à 10 filleuls par mois et les gains varient entre 80€ et 150€ par filleul selon les périodes. Vous pouvez ainsi gagner entre 800€ et 1500€ par mois.

Les exemples ne manquent pas et si vous faites preuve d’imagination, vous verrez que les sources de revenu à développer sont quasiment illimitées. Vous l’aurez compris, un revenu passif n’est jamais passif dès le début. Il est en général alternatif au début et devient passif en fonction des actions que vous mettez en place pour automatiser les processus et vous dégager du temps.

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus.

A lire aussi: Pourquoi il faut d’abord investir en vous et Les étapes de l’enrichissement quand on est salarié

Publicités