Qu’il s’agisse de sa première rémunération ou d’une revalorisation, négocier son salaire est important pour plusieurs raisons. Chacun de nous, qu’il se l’avoue ou non, cherche à obtenir le meilleur salaire possible. Néanmoins, il existe des écarts de salaires, parfois énormes, entre 2 personnes à expériences et diplômes équivalents. Pourquoi cela et comment faire pour renégocier son salaire ? C’est ce que nous verrons dans cet article.

Les raisons des écarts de salaire

Entre deux salariés, il peut il y avoir des écarts de salaire importants, même s’ils ont des diplômes identiques et une expérience similaire. De ce fait, négocier son salaire pour rééquilibrer les choses peut être intéressant.

Ces écarts viennent de plusieurs raisons:

  • Différences hommes – femmes : Historiquement, les hommes ont toujours eu un salaire plus élevé que celui des femmes et ce, même si la femme a une expérience plus importante et plus de responsabilités. Cette situation injuste pour les femmes tend petit à petit (et vraiment très lentement) à changer pour s’équilibrer. Pour cela, les femmes qui touchent moins que leurs homologues masculins devraient demander à renégocier leur salaire pour gommer ces inégalités.

  • Différences jeunes – expérimentés : Un jeune salarié touchera en général moins qu’un salarié plus expérimenté. Cela vient du fait qu’un salarié plus expérimenté a déjà fait et vu plus de choses qu’un jeune qui sort de l’école. Il sera plus à même de répondre aux besoins urgents de l’entreprise pour laquelle il travaille.

  • Différences à cause des besoins de l’entreprise : Il se peut que vous ayez été recruté il y a quelques mois sur un poste avec un certain niveau de rémunération et que quelques mois plus tard, une personne est recrutée sur un poste équivalent avec un salaire supérieur. Cela vient de 2 choses. La première raison est que le nouvel employé s’est mieux vendu que vous lors de l’entretien. La seconde vient de l’urgence à pourvoir le poste. Dans ce cas précis, une entreprise est prête à verser un salaire plus élevé afin de recruter une personne rapidement pour combler un besoin urgent.

Jeunes travailleurs, votre premier salaire est important

Le premier salaire est certainement le plus important, surtout si vous comptez faire toute votre carrière au sein de la même entreprise. C’est celui-là qui sera la base de calcul pour les augmentations de salaire prévues. Ainsi, votre salaire augmentera moins rapidement en ayant une base plus faible que si vous aviez négocié un premier salaire plus élevé.

Par exemple, vous êtes recruté pour un salaire de 2000€ et l’entreprise augmente tous les ans votre salaire de 2%. La première année vous augmentez votre salaire de 40€ (2000€ x 1,02 = 40€). La seconde année votre salaire augmente de 41€ (2040€ x 1,02 = 41€) et ainsi de suite.

Si vous aviez négocié un salaire de 2200€ au lieu de 2000€ votre première augmentation aurait été de 44€ au lieu de 40€. Il vous faudra donc 5 ans d’augmentation (2000€ + 40€ + 41€ + 42€ + 43€ + 43€ = 2209€) pour arriver à ces 2200€ si vous partez de 2000€. Autant les demander dès le début.

Trop de jeunes salariés se laissent aveugler par un CDI qui est moins rémunéré que ce qu’il devrait être. Cela a pour conséquence de baisser le salaire de base global pour un même poste et les entreprises s’en réjouissent. Si un jeune faisait plusieurs entreprises avant de se décider et qu’il prenait l’offre la plus élevée cela aurait certainement pour conséquence de tirer les salaires vers le haut. Attention toutefois à ne pas surestimer votre valeur.

Publicités

Pourquoi négocier son salaire ou le renégocier ?

Les entreprises vous disent qu’elles doivent respecter des grilles de salaires et qu’elles ne peuvent pas vous donner plus que ce qui est prévu dedans. C’est faux ! Une entreprise qui vous veut vraiment va faire un effort pour s’aligner ou au moins s’approcher de vos demandes si elles ne sont pas trop éloignées des siennes. N’acceptez pas immédiatement ce qu’on vous propose, il s’agit en général de la fourchette la plus basse.

Il est nécessaire de renégocier son salaire au bout de quelques années car si vous ne demandez rien, vous n’obtiendrez rien. Votre employeur a tout intérêt financièrement parlant à ne pas vous augmenter. S’il veut vous garder il fera un effort.

De nos jours, il est rare de rester toute sa vie dans la même entreprise. Demander une ou plusieurs augmentations de salaire au sein d’une même entreprise vous permet d’aller en voir une autre avec une rémunération déjà plus élevée et vous pourrez donc prétendre à plus. De même, de plus en plus d’entreprises licencient leurs salariés alors qu’elles se portent bien. La raison est souvent la même : externalisation ou délocalisation pour réduire les coûts et verser plus de dividendes aux actionnaires. Vous n’êtes pas à l’abri qu’un jour votre patron vous convoque pour vous dire que vous êtes licencié. C’est la dure réalité du salariat. Il est donc préférable de renégocier plusieurs fois son salaire et tirer le maximum de l’entreprise de manière raisonnable.

Comment négocier son salaire ?

Il y a plusieurs leviers sur lesquels vous pouvez tirer pour négocier votre salaire.

  • Pour un nouvel emploi : S’il s’agit d’un nouvel emploi, n’acceptez pas la première proposition que l’on vous fera. Il s’agit en général de la fourchette la plus basse, demandez un peu plus. De même, si on vous demande de donner une fourchette de rémunération, le plus petit montant ne doit pas correspondre au montant minimum que vous êtes prêt à accepter car l’entreprise vous proposera directement cela. Le montant le plus bas de la fourchette doit être supérieur au minimum que vous attendez. Pour obtenir le meilleur salaire possible, mettez en avant vos qualités (années d’expérience dans la branche, expérience internationale, maîtrise de plusieurs langues, maîtrise de logiciels spécifiques, …).

  • Pour une simple augmentation : Vous allez devoir mettre en avant les bons résultats que vous avez obtenus au cours de l’année ou alors les objectifs que vous avez atteints. De cette façon vous pourrez montrer à votre patron que vous êtes un élément de valeur et que vous méritez cette augmentation. Vous pouvez vous appuyer sur un benchmark c’est à dire la rémunération globale proposée pour le même type de poste dans d’autres entreprises. Si jamais on vous refuse cette augmentation, vous pouvez démarcher d’autres entreprises et revenir avec leur proposition salariale et la montrer à votre patron. S’il refuse toujours et que vous voulez cette augmentation vous n’aurez pas d’autres choix que de quitter cette entreprise pour une qui vous rémunèrera mieux.

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus. Pour ne rien manquer des actualités Finances Indépendantes, vous pouvez vous abonner à nos réseaux sociaux : Notre page Facebook, notre Chaîne Youtube, notre twitter, notre instagram, notre page Linkedin.