Comment investir en Bourse ?

juin 28

0 commentaires

Jeremy Salle

juin 28, 2021

Bourse, Gagner en bourse, Investir en Bourse, Investissement boursier, Marchés financiers, Se former aux marchés financiers

Si l’on souhaite investir en Bourse, il y a des étapes à réaliser et à suivre. Ce n’est pas compliqué, mais si on ne sait pas comment s’y prendre cela peut paraître insurmontable. Cet article vous expliquera ce qu’est la Bourse, les étapes à suivre pour faire vos premiers investissements et la meilleure stratégie pour investir en Bourse et gagner sur le long terme.

Protected by Copyscape

Qu’est ce que la Bourse ?

La Bourse est un lieu d’échanges immatériel où l’on échanges des titres financiers. Composée de plusieurs marchés comme le marché des matières premières, le marché des changes (aussi appelé FOREX), le marché des actions, etc, elle est souvent associée uniquement au marché actions. Le marché actions est l’endroit immatériel où s’échangent les titres d’entreprises. Celui-ci est composé du marché primaire (où les actions s’échangent pour la première fois suite à une introduction en Bourse ou une émission d’actions nouvelles) et le marché secondaire (où les actions s’échangent entre investisseurs selon la loi de l’offre et la demande).

Publicités

Faire la différence entre trading et investissement long terme

En Bourse, on identifie deux façon d’investir. La première s’apparente à du court terme puisque les horizons de temps sont très courts (de quelques secondes à quelques semaines), c’est le trading. La seconde est un investissement long terme, généralement sur plusieurs années, on l’appelle le “buy and hold” c’est à dire acheter et conserver.

La plupart des personnes qui commencent à investir en Bourse commencent avec le trading, attirés par des promesses de gros gains rapidement. Malheureusement plus de 95% d’entre eux perdront leur argent, se démotiveront et se diront que la Bourse c’est de l’arnaque. Le trading permet de gagner de l’argent, parfois beaucoup en peu de temps, mais c’est rare. Le cas de figure qui est le plus fréquent pour un trader particulier gagnant c’est des gains de quelques centaines d’euros par jour. Exit donc les rêves de millionnaires rapides. Gagner une centaines d’euros par jour ne se fait pas non plus du jour au lendemain, il faut se former, essayer, échouer, recommencer afin de développer une stratégie qui fonctionne et gagner de l’argent.

Acheter des actions, les garder plusieurs années et éventuellement les revendre pour encaisser une belle plus-value, cela n’attire pas beaucoup de monde. En effet, cette stratégie, bien que ne demandant que très peu de temps, implique une bonne discipline et de la régularité, ce que beaucoup ne veulent pas faire. Pourtant, une personne qui a de l’argent à investir en Bourse devrait plutôt opter pour cette stratégie puisqu’elle ne prend presque pas de temps.

Ouvrir un compte titre ou un PEA

Pour acheter des titres financiers, vous allez devoir ouvrir un ou plusieurs comptes spécifiques pour les stocker. Ce sont les comptes titres et les PEA.

Qu’est-ce qu’un compte titres ?

Un compte titres est un compte qui permet de stocker des titres financiers comme des actions ou des ETF par exemple. Il est possible d’en ouvrir plusieurs, que ce soit auprès d’une banque ou non. D’ailleurs il est même recommandé de privilégier l’ouverture d’un compte titres dans un organisme agréé autre qu’une banque traditionnelle pour réduire les frais de transaction, particulièrement élevés chez celles-ci. Etoro, Interactive brokers, saxobank, binck, sont des opérateurs agréés et une très bonne alternative aux banques traditionnelles. Sinon une banque en ligne peut aussi faire l’affaire si ses tarifs sont compétitifs, comme Boursorama, ING ou encore Bourse direct.

Qu’est-ce qu’un PEA ?

Un PEA, Plan d’Epargne en Actions, est un compte titres permettant de stocker des titres financiers de la même manière que sur un compte titres normal. En revanche, le PEA, est constitué d’un compte espèces et d’un compte titres, ce qui signifie que vous devrez d’abord faire un virement vers le compte espèces de celui-ci avant de pouvoir acheter des titres. De même, les revenus issus d’une plus-value ou de la perception de dividendes ira dans ce compte espèces. L’avantage du PEA par rapport au compte titres traditionnel est sa fiscalité. En effet, plus l’on détient un PEA depuis longtemps, moins sa fiscalité est importante. Au bout de 5 ans de détention, on ne paye plus d’impôts sur les plus-values si l’on effectue des retraits. Tant que l’on ne fait pas de retrait sur son PEA, il est possible de ne payer aucun impôt. En revanche, effectuer un retrait implique généralement soit la clôture de celui-ci, ou l’impossibilité d’effectuer de nouveaux versements. Le PEA est donc plutôt destiné à un investissement long terme pour profiter à fond des avantages fiscaux. A noter que le PEA ne pourra accueillir que des titres européens.

Comment ouvrir un compte titre ou un PEA ?

Pour commencer à investir en Bourse il vous faudra un compte titres. Que ce soit pour un compte titres ou un PEA, l’ouverture peut se faire 100% en ligne. LE PEA, contrairement au compte titres ne peut être souscrit qu’auprès d’un établissement bancaire. Pour ouvrir l’un ou l’autre, il vous suffit donc d’en faire la demande en ligne et de fournir les justificatifs demandés.

Sélectionner les actions sur lesquelles investir en Bourse

Les ratios d’analyse

L’analyse fondamentale est souvent associée aux annonces qui pourraient survenir, que ce soit d’un dirigeant d’entreprise ou encore d’agences de notation comme Moody’s ou Standard and Poor’s. Elle s’appuie également sur certains fondamentaux de l’entreprise, comme sa rentabilité, sa capacité d’investissement à moyen et long terme, son taux d’endettement, la valeur de ses actifs, … On peut analyser ces fondamentaux au travers de ratios d’analyse financière comme on l’a vu un peu avant. En voici 3 exemples ci-dessous. Vous pouvez retrouver une sélection de 8 ratios expliqués dans l’article intitulé “comment choisir ses actions grâce aux ratios financiers“.

  • Le bénéfice par action (BPA) :

Il n’est pas pertinent de comparer le bénéfice d’une entreprise à celui d’une autre, car ce chiffre seul ne prend pas en compte le nombre de titres en circulation. En d’autres termes, il ne se soucie pas de savoir combien d’actionnaires se partagent les bénéfices.

Pour pouvoir comparer les bénéfices, il faut donc utiliser le Bénéfice Par Action (BPA) ou EPS pour Earnings Per Share en anglais. Le BPA se calcule en prenant le bénéfice et en le divisant par le nombre de titres en circulation.

  • Le Price Earning Ratio (PER) :

Comme on vient de le voir, le BPA permet de comparer les bénéfices d’une entreprise par rapport à une autre, mais il ne nous dit rien sur le prix de ces bénéfices. En d’autres termes, on ne sait pas combien cette action coûte

Pour cette raison, les analystes fondamentaux utilisent le PER (Price-to-Earnings Ratio) pour savoir comment le marché valorise les bénéfices d’une entreprise.

Le PER se calcule en prenant le cours d’une action et en le divisant par son BPA.

  • La valeur nette comptable (VNC) :

La valeur nette comptable d’une entreprise représente le patrimoine de l’entreprise, net de dette. Il s’agit de la somme des actifs de l’entreprise, à laquelle on retranche la somme de ses dettes. En d’autres termes, c’est la valeur des actifs si l’entreprise cessait son activité immédiatement.

L’analyse technique

L’analyse technique repose sur une analyse graphique d’un titre financier ou d’une devise par exemple. En superposant des indicateurs techniques sur un graphique indiquant le cours d’un titre, il est possible de faire ressortir des moments où il est possible d’acheter ou de vendre, mais aussi d’anticiper des retournement de tendance par exemple.

Parmi les indicateurs les plus populaires et les plus utiles on retrouve les supports et les résistances, le commodity channel index (CCI), le relative strenght index (RSI) ou encore les bandes de bollinger.

L’analyse fondamentale

L’analyse fondamentale est souvent associée aux annonces qui pourraient survenir, que ce soit d’un dirigeant d’entreprise ou encore d’agences de notation comme Moody’s ou Standard and Poor’s. Elle s’appuie également sur certains fondamentaux de l’entreprise, comme sa rentabilité, sa capacité d’investissement à moyen et long terme, son taux d’endettement, la valeur de ses actifs, … On peut analyser ces fondamentaux au travers de ratios d’analyse financière comme on l’a vu un peu avant.

Publicités

Mettre en place son analyse technique

On l’a vu plus haut, l’analyse technique c’est analyser un graphique grâce à des indicateurs. Pour que cela soit efficace, encore faut-il savoir comment faire. Je vous propose de voir cela sur le site dailyfx.fr où les graphiques sont gratuits.

  • Pour commencer, rendez-vous sur le site dailyfx comme ci-dessous :
  • Sélectionnez ensuite “données de marché”, puis “graphiques en temps réel”.

Vous arrivez sur la page suivante qui vous donne le graphique de la paire EUR/USD (1) :

Le numéro 2 sur l’image ci-dessus, permet de sélectionner les indicateurs. Voici comment les ajouter :

Cliquez sur le signe pour ouvrir la liste des indicateurs et ajoutez par exemple le RSI, le CCI ainsi que les bande de Bollinger. On obtient alors un graphique comme celui-ci :

Nous allons maintenant choisir un horizon de temps pour l’analyse et ajouter les supports et les résistances :

Nous avons mis notre graphique sur un horizon de temps à 1 mois, ce qui signifie que chaque bougie représente un mois. La ligne rouge correspond à la résistance, la ligne verte le support et bas nous avons les RSI et CCI. On peut voir très clairement que les cours restent dans la zone située entre le support et la résistance pendant très longtemps ce qui indique une tendance. Les surlignement jaune en bas correspondent aux points où il faut vendre la paire EUR/USD. Sur le graphique cela correspond à vendre lorsque les cours touchent ou s’approchent de la ligne rouge, et acheter lorsqu’ils s’approchent ou touchent la ligne verte.

Gardez en tête que selon l’horizon de temps choisi, le graphique apparaîtra différemment. Sur les images du haut, où le graphique est en “jour”, on distingue une tendance haussière, alors que sur la dernière image, où le graphique est en “mois”, la tendance est clairement baissière.

Publicités

Investir en Bourse et passer un ordre

La prochaine étape pour investir en Bourse consiste à passer des ordres d’achat. Rendez-vous donc dans votre compte titres ou votre PEA et sélectionnez l’action ou le titre que vous avez analysé grâce à vos graphiques.

Renseignez tous les éléments contenus dans les cercles rouges comme ci-dessus

Il existe différents types d’ordres pour investir en bourse. Vous pouvez les retrouver dans l’article “les différents type d’ordres de bourse“.

La meilleure stratégie pour investir en Bourse

La meilleure stratégie pour investir en bourse est selon moi la stratégie long terme du buy and hold en visant des actions d’entreprises versant des dividendes que vous stockez ensuite dans votre PEA. Pour que cela soit efficace et rentable, vous devez investir chaque mois la même somme sur une ou plusieurs actions. Si le prix augmente vous achetez moins d’actions, si le prix baisse, vous en achetez plus. Cela permet de lisser le prix de revient unitaire dans le temps tout en profitant des dividendes versés, que vous réinvestissez à chaque fois sur les mêmes titres.

Pour choisir les bonnes entreprises, il n’y a selon moi pas de secrets, mais 2 règles à appliquer :

La première est de trouver des entreprises dont on aura encore besoin dans 10, 15 ou encore 30 ans. C’est à dire des entreprises qui répondent aux besoins primaires définis dans la pyramide de Maslow afin d’avoir un portefeuille diversifié. La seconde est de choisir parmis ces entreprises celles qui versent des dividendes de manière régulière depuis plusieurs années. Cela permet d’avoir chaque année, ou chaque trimestre des dividendes et de s’assurer que l’entreprise est suffisamment solide financièrement pour verser des dividendes. Attention tout de même aux entreprises qui empruntent de l’argent pour verser des dividendes aux actionnaires. C’est très dangereux.

Pour une diversification plus complète et avoir un maximum de dividendes vous pouvez également investir sur des ETF avec dividendes. Un ETF indexé sur le CAC 40 par exemple vous donnera accès à une partie des dividendes de toutes les entreprises qui composent cet indice. Vous pouvez aussi prendre un ETF versant les dividendes des plus grosses entreprises européennes. A vous de vous ce qui correspond le mieux à votre profil. Vous pouvez retrouver une sélection d’une partie des actions et ETF que j’ai en portefeuille dans l’article “15 actions à dividendes pour votre PEA“.

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus. Pour ne rien manquer des actualités Finances Indépendantes, vous pouvez vous abonner à nos réseaux sociaux : Notre page Facebook, notre Chaîne Youtube, notre twitter, notre instagram, notre page Linkedin.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
%d blogueurs aiment cette page :