Le trading ne se résume pas uniquement à l’interprétation des données d’un graphique. L’analyse fondamentale des marchés et des entreprises enrichit la vision de l’investisseur pour un trading éclairé et efficace.

Un des mythes entourant l’investissement en Bourse consiste à penser que l’investisseur qui fait du trading en ligne ne s’intéresse qu’aux graphiques de prix et de volumes. Si quelques personnes refusent de mélanger analyse graphique/technique et analyse fondamentale, le principe de base pour devenir un investisseur à succès est la combinaison de ces deux pratiques pour avoir une vue d’ensemble et un maximum de données exploitables.

L’analyse graphique apporte énormément d’informations sur le comportement d’un actif et des opérateurs de marché, son utilité est tout à fait essentielle. Elle ne tient cependant pas compte des aspects fondamentaux qui concernent directement ou indirectement cet actif, à savoir :

  • la situation économique et financière d’une entreprise
  • la situation économique et financière d’un secteur
  • la santé économique et financière d’un pays
  • Les tensions géopolitiques mondiales

Or l’analyse fondamentale se fonde sur la conviction que les marchés, sur le long terme, reflètent la réalité de ces fondamentaux. Difficile donc de se passer de tels apports tant de nos jours, un simple tweet d’un président est susceptible de faire plonger un marché ou le faire croître.

L’analyse fondamentale quantitative

L’analyse fondamentale comprend d’une part l’étude de critères financiers (analyse quantitative) et, d’autre part, l’étude de critères non financiers (analyse qualitative). Les critères financiers figurent dans les états financiers de l’entreprise : compte de résultat, bilan, prévisions de commande, etc. Ils sont en général disponibles gratuitement sur le site www.societe.com et leur étude permet de se faire une idée sur la santé et la solidité de l’entreprise au regard des fondamentaux quantitatifs. Quelques exemples de critères financiers à surveiller:

  • Pour savoir si l’entreprise dégage des profits, il faut étudier la marge bénéficiaire et l’EBITDA.
  • Pour savoir sur quelle tendance est cette marge, il faut étudier l’évolution de la marge bénéficiaire sur les récents exercices.
  • Pour savoir si l’entreprise est endettée voire surendettée, il faut étudier le ratio de liquidité (capacité financière à court terme) et le ratio total dettes sur total actifs (capacité financière globale), etc.
  • Pour savoir si l’entreprise verse des dividendes, il faut étudier son rendement et garder un oeil sur le bénéfice par action.
  • Pour savoir si l’entreprise a la capacité de financer ses investissements (ou CAPEX), il faut s’intéresser à sa capacité d’autofinancement et à son taux d’endettement.

Pour avoir l’ensemble de ces éléments, il est nécessaire de constituer un Solde Intermédiaire de Gestion (SIG) et d’étudier certains des indicateurs et ratios les plus importants pour un investisseur.

L’analyse fondamentale qualitative

Il est également important de considérer la seconde partie de l’analyse fondamentale : l’analyse des critères qualitatifs. Ceux-ci concernent la qualité et la stabilité du management, la probité et l’intégrité des dirigeants, la gestion de l’image de la société ou encore l’intégration de la démarche socialement responsable dans son fonctionnement (problématiques environnementales, bien-être des salariés, relations de qualité avec les clients et fournisseurs, égalité hommes-femmes, respect des droits de l’Homme et de l’environnement, le travail des enfants). Cette dimension ne doit en aucun cas être négligée dans la mesure où les cours de Bourse peuvent sérieusement réagir à la moindre rumeur. Vous devez véritablement enquêter sur ces aspects : étude des rapports annuels et développement durable, des interventions et discours des dirigeants, rapports de banques centrales comme la FED ou la BCE, etc.

Grâce à cette double analyse fondamentale quantitative et qualitative, vous serez en mesure de déterminer la valeur réelle de l’entreprise dans laquelle vous souhaitez investir, sa valeur “intrinsèque”. Si le prix auquel vous parvenez à l’issue de votre étude est inférieur à celui affiché par le marché, alors l’investissement semble pertinent. La valeur intrinsèque (ou réelle par rapport aux actifs détenus) peut ainsi servir d’objectif de cours à atteindre. Par exemple, le site morningstar donne de bonnes indications, notations et d’objectifs de cours pour un très grand nombre de titres.

Complémentaires voire indissociables, l’analyse fondamentale et l’analyse technique/graphique vous apportent des informations différentes mais toutes aussi utiles à votre prise de décision. N’oubliez pas non plus de suivre attentivement l’actualité des entreprises dont vous détenez des titres, l’actualité économique des pays et régions dans lesquels ces sociétés sont implantées et actives, les annonces et actions des Banques centrales, devenues prépondérantes dans la direction prise par les marchés, mais aussi la situation politique et géopolitique, et les notes des agences de notation. C’est ainsi que vous éviterez, autant que faire se peut, les mauvaises surprises.

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus.

Publicités