Le taux de distribution du dividende

juillet 5

0 commentaires

Jeremy Salle

juillet 5, 2021

Augmenter ses revenus, Dividendes, Rentabilité, Revenus passifs, Sources de revenu, Taux de distribution des dividendes

Le taux de distribution du dividende (Pay Out ratio en anglais) est un indicateur très surveillé par les investisseurs dans des entreprises ou en Bourse. Il s’agit du pourcentage du bénéfice qu’une entreprise distribue à ses actionnaires sous la de dividendes.

Le taux de distribution du dividende se calcule en divisant le dividende total par le bénéfice par action (BPA).

Protected by Copyscape

Taux de distribution du dividende : définition

Le taux de distribution du dividende représente le pourcentage du bénéfice de l’exercice distribué aux actionnaires sous forme de dividendes. Calculé sur 12 mois, il reflète la politique d’une société envers ses actionnaires. Ainsi, plus le ratio est proche des 100% plus une entreprise est généreuse envers ses actionnaires. Attention tout de même, une entreprise qui distribue l’intégralité de son bénéfice en dividendes n’est pas forcément un bon signe puisqu’il ne lui reste plus rien pour motiver ses salariés, ni pour investir dans ses infrastructures ou en recherche et développement. A terme elle risque même de ne plus être compétitive face à ses concurrents qui, eux, ont continué d’investir pour se développer et se moderniser.

Certains analystes pensent que le taux de distribution du dividende est un indicateur avancé des bénéfices futurs des entreprises et de fait, de la performance des marchés actions internationaux à horizon de temps 5 ans.

En général, ce sont les entreprises cotées de grande qualité , appelées blue chips en anglais, qui affichent le taux de distribution du dividende le plus élevé. Les entreprises plus jeunes donnent, elles, la priorité à leur développement. Une jeune entreprise peut cependant également distribuer des dividendes lorsqu’elle a réalisé ses objectifs de développement plus tôt que prévu.

Concrètement, une société en phase de développement aura généralement un taux de distribution du dividende peu élevé (moins de 5 %) alors qu’une valeur arrivée à maturité pourra voir son taux de distribution aller au delà des 50 %.

Selon moi une répartition idéale serait de ne pas excéder les 33% de taux de distribution du dividende. Le reste, également de 33%, serait reversé aux salariés, et les 34% restants seraient pour le développement de l’entreprise. Dans les faits on est plutôt à des taux approchant les 80% pour les actionnaires, 15% pour le développement de l’entreprise, et 5% pour les salariés.

Publicités

Calcul du taux de distribution du dividende

Le taux de distribution du dividende ou des bénéfices se calcule de deux façons différentes :

  • en divisant le montant des dividendes par le montant des bénéfices nets consolidés 
  • en divisant le dividende annuel par action par le bénéfice par action. Cette méthode est la plus fréquemment utilisée. Par ce calcul on obtient le taux de distribution du dividende.

Petit rappel : le dividende par action est la fraction du bénéfice net par action (BPA) qu’une entreprise distribue aux porteurs de ses titres. Le bénéfice par action (BPA) est un ratio établi entre le bénéfice et le nombre d’actions en circulation.

Exemple : si une entreprise verse chaque année un dividende de 3€ par action et affiche un bénéfice par action de 6€, son taux de distribution est de 50 %. En d’autres termes, la moitié des bénéfices est distribuée aux actionnaires sous forme de dividendes.

Comment gagner de l’argent avec les actions ?

Il existe plusieurs façons de gagner de l’argent avec les actions d’entreprise. Certaines sont à court terme, d’autres à plus long terme. Personnellement je suis plus adepte du long terme puisque cela ne prend que très peu de temps et permet d’augmenter tous les ans mes revenus.

Le trading (court terme)

Le trading d’actions c’est le fait d’acheter puis de revendre des actions dans un laps de temps assez court. Ce laps de temps peut être de quelques secondes ou s’étendre sur plusieurs semaines ou plusieurs mois. Par contre, plus une position est longue en trading, plus les frais sont élevés. Il est donc préférable de faire de l’achat-revente d’actions sur de courtes périodes, de maximum 2 ou trois semaines. Pour vous aider à choisir les bonnes actions sur lesquelles investir, vous pouvez vous aider de l’analyse technique (graphique) ET de l’analyse fondamentale. En effet, même si vos indicateurs indiquent une tendance plutôt qu’une autre, une annonce dont le contenu n’était pas anticipé pourrait pour faire perdre vos trades.

Les dividendes (long terme)

Acheter des actions dans le but de toucher chaque mois, chaque trimestre et chaque année des dividendes est ma stratégie préférée. En effet, ici le secret c’est la régularité. Peu importe que le prix des actions augmente ou baisse, tant que chaque action continue de rapporter des dividendes. En investissant chaque mois la même somme, on lisse le prix de revient unitaire (PRU) des actions que l’on achète. Si le prix augmente alors on achète moins d’actions, si le prix baisse, on peut en acheter plus pour la même somme. Cette stratégie ne prend que très peu de temps est est très efficace sur le long terme en réinvestissant les dividendes.

Les plus values (long terme)

A l’image du trading, on va avec cette stratégie acheter des actions dans le but de les revendre plus tard avec une plus-value. Le but ici est de sélectionner des actions d’entreprises prometteuses (stock picking) dont l’activité et les bénéfices futurs vont faire monter le prix de l’action. Une fois que le prix aura suffisamment monté on les revend en encaissant la plus-value. Cette stratégie long terme permet de faire de très gros bénéfices si une entreprise atteint tout son potentiel, mais il faut être patient. Imaginez-vous de retour dans les années 2000, où des actions comme Amazon ne valait “que” 76 dollars alors qu’elle en vaut aujourd’hui plus de 3000 dollars. Pareil pour google qui ne valait “que” 55 dollars en 2004 et vaut aujourd’hui plus de 1700 dollars. La stratégie du stock picking est la stratégie qui est utilisée par de très grands investisseurs comme Peter Lynch ou encore Warren Buffett, mais eux, ont de plus gros moyens maintenant.

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus. Pour ne rien manquer des actualités Finances Indépendantes, vous pouvez vous abonner à nos réseaux sociaux : Notre page Facebook, notre Chaîne Youtube, notre twitter, notre instagram, notre page Linkedin.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
%d blogueurs aiment cette page :