Jeremy Salle

décembre 6, 2021

Augmenter ses revenus, Finances personnelles, Gérer ses finances, Investissement, Sources de revenu

Gérer ses finances personnelles ne s’apprend malheureusement pas à l’école. On nous forme à être de bons travailleurs afin de trouver « un bon emploi qui nous plaît et qui paye bien ». Cependant la gestion de nos finances devrait occuper une grosse partie de notre formation initiale puisqu’elle nous suivra tout au long de notre vie. Pour combler ce manque dans notre formation, je vous propose dans cet article les 10 commandements des finances personnelles à appliquer dans notre vie.

Retrouvez la vidéo liée à cet article sur notre chaîne YouTube :

Protected by Copyscape

Commandement des finances personnelles n°1 : Dépenser moins que ce que l’on gagne

Dépenser moins que ce que l’on gagne est la base de finances personnelles saines. Comment voulez vous vivre correctement si vous dépensez plus que ce que vous ne gagnez ? En dépensant plus que vos revenus mensuels, vous vous appauvrissez, soit en payant des agios pour découvert, soit en ayant recourt à des crédits à la consommation pour payer vos charges. Le problème est que les mois suivant vos revenus sont déjà amputés des montants pour lesquels vous êtes à découvert ou des mensualités et intérêts à rembourser pour vos crédits. Dans ces conditions, votre épargne si vous en avez une va fondre rapidement et votre situation financière va rapidement devenir dramatique. Vous pouvez de temps en temps vous retrouver à découvert s’il ne s’agit pas de grosses sommes, que vous avez de l’épargne et que ce n’est pas trop régulier. Fixez vous comme règle de ne jamais être à découvert plus de 2 mois dans l’année pour maximum 100€.

Commandement des finances personnelles n°2 : Se payer en premier

Se payer en premier signifie que lorsque vous touchez votre salaire, vous devez en mettre immédiatement une partie de côté et ne plus y toucher. De cette manière vous vous obligez à épargner et à limiter vos dépenses afin de ne pas être à découvert. Si vous ne le faites pas encore, commencez avec 5% de votre revenu que vous mettez de côté. Faites des virements automatique vers votre compte épargne pour ne pas avoir à y penser. Augmentez ensuite régulièrement le montant que vous épargnez. Passez par exemple de 5% à 10%, puis de 10% à 15%, etc jusqu’à atteindre au moins 40%. L’idéal étant d’épargner au minimum 50% de vos revenus. Le meilleur moyen de s’enrichir est de ne pas dépenser son argent.

Commandement des finances personnelles n°3 : Anticiper ses dépenses

Anticiper ses dépenses, c’est toujours avoir une longueur d’avance sur celles-ci. Même si vous ne pourrez pas toujours tout anticiper, vous pouvez en planifier au moins 90%. Anticiper ça veut dire garder de l’argent sur son compte pour que lorsque les dépenses arrivent, vous ne vous retrouviez pas à découvert. le plus simple à planifier sont les dépenses fixes ou récurrentes comme le loyer, l’abonnement téléphone, internet, les assurances, etc. Les autres dépenses, appelées variables sont à limiter, mais faites vous quand même plaisir de temps en temps pour vous récompenser.

Publicités

Commandement des finances personnelles n°4 : Acheter un maximum d’actifs

Un actif est quelque chose que vous achetez et qui vous rapporte de l’argent en général. Vos connaissances sont un actif, qui ne vous rapporte pas d’argent, sauf si vous les vendez sous forme de formations ou d’ebook par exemple. Sinon, dans la catégorie actifs, vous retrouvez les biens immobiliers que vous mettez en location, les actions à dividendes, les parts de SCPI, les intérêts d’emprunt (de l’argent que vous prêtez, pas celui que vous empruntez), etc. Ces actifs vous permettent de diversifier vos sources de revenus afin de ne pas dépendre que d’une seule. De cette façon vous réduisez le risque de tout perdre si vous veniez à perdre votre emploi par exemple. Avec d’autres sources de revenus, celles-ci vous permettent de continuer à payer vos factures et à vivre correctement.

Commandement des finances personnelles n°5 : Ne pas financer de passifs à crédit

Le passif est l’opposé de l’actif. Il se déprécie avec le temps, c’est à dire qu’il perd de la valeur et ne vous rapporte pas d’argent. On retrouve dans cette catégorie, des biens de consommation comme les télévisions, les smartphones, les voitures, ou tout autre objet qui, une fois acheté, ne vous rapporte rien. Le pire c’est si vous l’achetez à crédit. En effet, en achetant des passifs à crédit, vous allez mettre vos finances personnelles en péril. Si l’objet acheté se casse ou n’est plus utilisable, vous allez devoir continuer à le payer sur plusieurs mois voire plusieurs années sans même pouvoir vous en servir. Si vous faites cela sur plusieurs objets et que par malchance ils cassent tous en même temps, votre situation financière va rapidement devenir désastreuse. Si vous voulez acheter un passif, économisez d’abord, puis achetez le comptant.

Publicités

Commandement des finances personnelles n°6 : Faire un budget

Faire un budget permet de savoir ce que vous allez pouvoir dépenser et pour quoi ! Inutile de faire des budgets qui prennent différentes variables en compte. Vous n’êtes pas une entreprise, mais un particulier. Votre budget est l’argent que vous gagnez, votre salaire. Jamais vous ne devez dépenser plus que celui-ci. planifier ensuite dans un premier temps de vous payer en premier (cf: n°2), de payer ensuite vos charges fixes et d’adapter vos charges variables à ce qu’il reste de votre salaire. Vous pouvez par exemple faire un pot « sorties », un pot « nourriture », etc. Un pot non consommé en totalité peut servir à équilibrer un autre pot que vous pensez un peu plus utiliser que ce que vous avez budgété, ou alors venir augmenter votre épargne.

Commandement des finances personnelles n°7 : Ne pas céder aux tentations

De nos jours il est facile de céder aux tentations diverses. Une promotion par ci, des soldes par là, un black friday par-ci, différentes fêtes commerciales par là (Saint Valentin, fêtes des mères, pères, grand-mères,…). Les slogans sont bien souvent attrayant il faut le reconnaître. Dites vous bien cependant que votre argent est mieux dans votre poche que dans celle de quelqu’un d’autre. Faites vous plaisir de temps en temps, c’est important, mais si vous devez faire de grosses dépenses réfléchissez-y. Attendez un peu plutôt que d’acheter au moment où vous voyez quelque chose qui vous attire. En général, l’envie d’acheter aura disparu ou du moins sera moins forte après quelques jours ou une semaine et vous n’aurez plus envie d’acheter cet objet. Une autre astuce est de sortir « faire les magasins » mais sans porte-monnaie ou sans argent. De cette façon vous vous obligez à revenir si vous avez vraiment envie de quelque chose et refaire le chemin 2 fois pourra mettre un coup à cette envie d’achat.

Commandement des finances personnelles n°8 : Se constituer une épargne de sécurité avant tout

L’épargne de sécurité se constitue progressivement et en fonction de ses moyens. Elle ne doit être utilisée que pour des dépenses non prévues ou combler un découvert temporaire. Pour éviter de trop la grignoter et pour pouvoir vous la constituer plus rapidement, fixez vous comme règle de ne rien acheter tant que vous ne l’avez pas faite, ou ne plus acheter tant que vous ne l’avez pas reconstitué. On parle en général d’une épargne de sécurité dont le montant doit couvrir 6 mois de charges. Pour ma part je ne m’embête pas, mon LDD est mon épargne de sécurité. Chaque fois que je pioche dedans, je ne dépense rien de plus avant d’avoir remis ce qu’il me manque pour atteindre le plafond. Encore une fois, chacun fait en fonction de ses moyens.

Publicités

Commandement des finances personnelles n°9 : Augmenter ses revenus

Augmenter ses revenus doit se faire progressivement. Certains me diront que s’ils augmentent leurs revenus, ils paieront plus d’impôts. C’est vrai, mais au final sur votre compte il vous restera plus même après avoir payé un impôt plus élevé. Ne vaut-il pas mieux payer plus d’impôt et avoir plus d’argent sur son compte que de gagner moins, payer moins d’impôts et d’avoir moins sur son compte ? Le plus simple pour augmenter ses revenus est de demander une augmentation de salaire, surtout si vous pensez la mériter. Dans la plupart des cas, même si votre employeur est content de votre travail il ne viendra pas vers vous en vous disant « eh super travail, et au fait je t’ai augmenté de 10% ! ». Si vous voulez une augmentation il va falloir la demander. Le problème est que beaucoup de personnes ont peur de demander. Honnêtement que risquez vous ? Qu’on vous dise non ? Et alors où est le problème ? Ce sera peut-être non, mais si c’est oui ? Il n’y a qu’en demandant que vous saurez.

Commandement des finances personnelles n°10 : Réduire ses dépenses

Réduisez vos dépenses ! Ce n’est pas parce que vos revenus augmentent que vos dépenses doivent suivre la même trajectoire. Au contraire, si vous arrivez à augmenter vos revenus et qu’en plus vous réduisez vos dépenses, vos finances personnelles vont très bien se porter, et vous risquez de voir l’avenir différemment et mieux. Les gens pensent que si lorsque leurs revenus augmentent, ils peuvent et doivent dépenser plus, alors que c’est faux. Réduire ses dépenses, ce n’est pas forcément se priver, c’est consommer différemment et mieux.

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus. Pour ne rien manquer des actualités Finances Indépendantes, vous pouvez vous abonner à nos réseaux sociaux : Notre page Facebook, notre Chaîne Youtube, notre twitter, notre instagram, notre page Linkedin.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
%d blogueurs aiment cette page :