Les différents marchés financiers

juillet 26

0 commentaires

Jeremy Salle

juillet 26, 2021

FOREX, Marché des matières premières, Marché obligataire, Marché primaire, Marché secondaire, Marchés financiers

Aujourd’hui le terme “marché financier” regroupe de nombreux termes et appellations qui mélangent parfois tous les marchés financiers. Nous verrons dans cet article les différents marchés financiers qui existent aujourd’hui, avec un point particulier sur le marché actions, qui est celui qui est le plus sollicité par les investisseurs particuliers. Nous y verrons comment gagner de l’argent avec différentes stratégies.

Protected by Copyscape

Différents marchés financiers

Quand on parle de marchés financiers, on parle en général de Bourse, ce qui pour beaucoup de personnes signifie marché actions alors que la Bourse regroupe l’ensemble des marchés financiers. On peut même en distinguer 4 grands qui se différencient par la nature des produits échangés. On entend par produits, les produits simples, qui sont les produits échangés dans leur forme la plus simple, et les “produits dérivés”, aussi appelés “produits structurés”, dont le prix varie en fonction d’au moins deux sous-jacents, dont en général la variable temps.

Exemples de produits simples : Actions, or, café, euro

Exemples de produits dérivés fermes : terme, futures, FRA, Swaps

Exemples de produits dérivés optionnels : options, caps, floors, warrants, BSA

Voici les quatre types de marchés financiers, classés par ordre d’importance en termes de flux financiers :

Publicités

Le marché des taux

Le marché des taux aussi appelé marché de la dette, ou encore le marché “obligations”. C’est un marché mondial, historiquement réservé aux institutionnels. Il est aujourd’hui possible pour un particulier d’investir, notamment via les CFD, ou plutôt de spéculer, aussi bien sur les taux d’intérêt, que sur les dettes elles-mêmes.

Il est extrêmement liquide, peu volatile, et s’adresse donc plutôt à des investisseurs long terme qui cherchent un investissement normalement peu risqué. En effet, les dettes sont émises par les Etats et malgré les événements du début des années 2000 (crise des dotcoms, crise des subprimes, crise de la dette Grecque, crise du coronavirus), il y a peu de chances qu’un Etat fasse faillite et ne rembourse pas ses échéances. Attention tout de même à des pays qui ont déjà annulé leurs dettes comme la Russie ou l’Argentine. Le marché des taux se divise en deux marchés :

  • Le marché monétaire dont la durée est strictement inférieure à 1 an. On y retrouve des produits comme des certificats de dépôt, des Bons du trésor, …
  • Le marché obligataire dont la durée est supérieure ou égale à 1 an. On y retrouve des produits financiers comme les obligations, les BTAN (Bon du trésor à intérêt annuel), BMTN (Bon à moyen terme négociable), …

Le marché des devises, aussi appelé FOREX

Le Forex (pour Foreign Exchange en anglais), est un marché mondial qui attire toutes sortes d’intervenants mais on y trouve principalement les Etats et les banques qui disposent d’importants moyens financiers. Avec le développement d’internet au début des années 2000, les particuliers ont également accès à ce marché.

De nombreux fonds viennent aussi spéculer sur ce marché. Les CFD ont encore une fois largement démocratisé l’accès à ce marché, permettant ainsi aux particuliers de s’intéresser au Forex. Mais on y trouve aussi des entreprises multinationales, présentes dans de nombreux pays, importatrices et/ou exportatrices qui interviennent dans le but de se couvrir contre le risque de change.

Il s’agit d’un des marchés les plus liquides et implique les principales devises mondiales comme l’euro, le dollar américain, la livre sterling, le yen, …

Il convient surtout aux traders dans les banques, aux day traders particuliers investissant avec un fort effet de levier sur des positions très courtes en intraday. Il peut aussi s’envisager comme un moyen de diversification ou de couverture pour des investisseurs ayant des positions plus longues comme les grandes multinationales.

Les paires de devises les plus échangées : EUR/USD, EUR/GBP, USD/JPY, USD/CAD, etc.

Pour trader le Forex en utilisant des graphiques gratuits permettant l’ajout d’indicateurs, je vous recommande le site dailyfx.

Le marché des matières premières

Historiquement réservé aux professionnels, le marché des matières premières (commodities) s’est largement démocratisé et connaît un énorme regain d’intérêt car il offre des possibilités de diversification et de spéculation très prisées par les investisseurs. D’ailleurs c’est aussi sur ce marché que l’on retrouve de nombreux scandales, à cause de traders qui spéculent sur des produits de première nécessité comme les céréales ou le café, tirant parfois les prix vers le bas alors que de nombreux pays pauvres vivent principalement de l’exportation de ces denrées.

Produits les plus échangés : pétrole, or, gaz, argent, colza, blé, coton, soja, maïs, etc.

La principale Bourse mondiale des matières premières et de l’énergie est le Chicago Mercantile Exchange Group (CME), qui, après de nombreuses fusions et absorptions, regroupe aujourd’hui quatre marchés : le New York Commodities EXchange (COMEX), le Chicago Mercantile Exchange (CME) pour les denrées agricoles, le New York Mercantile Exchange (NYMEX) pour l’énergie et les métaux, le Chicago Board of Trade (CBOT) spécialisé sur les contrats à terme.

Le marché actions

Le marché action est très souvent appelé “la Bourse“. C’est sans doute le marché le plus prisé par les particuliers car il correspond à une réalité locale, proche de chez eux mais aussi à des activités économiques qui sont facilement compréhensibles.

Chaque pays dans le monde dispose de sa Bourse, donc de son propre marché actions. Ils sont pour la plupart représentés dans des indices, comme le CAC 40 (le plus important et le plus prestigieux en France).

On y trouve principalement des société françaises, mais pas uniquement puisqu’avec l’internationalisation croissante des échanges, des entreprises de toutes nationalités peuvent être cotées sur différentes place de marché. Airbus par exemple, est cotée à la Bourse de Paris, d’Amsterdam mais aussi de Francfort.

Un investisseur peut investir sur le marché actions en intra day (ce qui signifie sur une seule journée) sur des valeurs très liquides, comme les grosses capitalisations du type Google, Total, BMW,… , mais convient aussi parfaitement aux investisseurs ayant un horizon d’investissement plus long, que ce soit de plusieurs semaines, de plusieurs mois ou même de plusieurs années.

Produits les plus échangés : actions, Actions à Dividendes Prioritaires (ADP), certificats d’investissements, etc.

Publicités

Le marché actions Parisien

Les marchés financiers sont gérés par des sociétés commerciales, et la bourse de Paris n’échappe pas à la règle. Depuis la fusion qui a eu lieu en 2006 entre Euronext et le New York Stock Exchange, la bourse de Paris est gérée par la société NYSE Euronext via l’une de ses filiales détenue à 100 % : Euronext Paris S.A..

Euronext Paris a pour rôle de régir la sécurité, la transparence et le bon fonctionnement de la bourse de Paris. A ce titre, elle fixe les règles de la bourse de Paris en ce qui concerne l’éligibilité des sociétés en matière de cotation, l’adhésion de tiers souhaitant devenir membres de ses marchés et le fonctionnement des marchés qu’elle organise sur la place parisienne.

C’est elle qui définit aussi par exemple les horaires d’ouverture et de fermeture, ainsi que les jours boursiers fériés officiels, mais aussi les règles de suspension de cotation.

Elle a également un rôle de superviseur des systèmes informatiques de cotation, de diffuseur des cours en temps réel, de contrôleur des membres des marchés.

En tant que société à part entière, Euronext Paris S.A. est une société cotée sur cette même bourse de Paris, et ne se contente pas simplement d’assurer le fonctionnement de celle-ci. Elle propose aussi différentes prestations et services boursiers pour les professionnels du secteur de la bourse comme les courtiers (brokers en anglais), les traders professionnels, les banques, etc. Cette aide technique et logistique peut prendre la forme de partage de solutions technologiques ou la fourniture de services administrés.

Comment gagner de l’argent avec le marché actions ?

Il existe plusieurs façons de gagner de l’argent avec les actions d’entreprise. Certaines sont à court terme, d’autres à plus long terme. Personnellement je suis plus adepte du long terme puisque cela ne prend que très peu de temps et permet d’augmenter tous les ans mes revenus.

Le trading (court terme)

Le trading d’actions c’est le fait d’acheter puis de revendre des actions dans un laps de temps assez court. Ce laps de temps peut être de quelques secondes ou s’étendre sur plusieurs semaines ou plusieurs mois. Par contre, plus une position est longue en trading, plus les frais sont élevés. Il est donc préférable de faire de l’achat-revente d’actions sur de courtes périodes, de maximum 2 ou trois semaines. Pour vous aider à choisir les bonnes actions sur lesquelles investir, vous pouvez vous aider de l’analyse technique (graphique) ET de l’analyse fondamentale. En effet, même si vos indicateurs indiquent une tendance plutôt qu’une autre, une annonce dont le contenu n’était pas anticipé pourrait vous faire perdre vos trades.

Les dividendes (long terme)

Acheter des actions dans le but de toucher chaque mois, chaque trimestre et chaque année des dividendes est ma stratégie préférée. En effet, ici le secret c’est la régularité. Peu importe que le prix des actions augmente ou baisse, tant que chaque action continue de rapporter des dividendes. En investissant chaque mois la même somme, on lisse le prix de revient unitaire (PRU) des actions que l’on achète. Si le prix augmente alors on achète moins d’actions, si le prix baisse, on peut en acheter plus pour la même somme. Cette stratégie ne prend que très peu de temps est est très efficace sur le long terme en réinvestissant les dividendes.

Les plus values (long terme)

A l’image du trading, on va avec cette stratégie acheter des actions dans le but de les revendre plus tard avec une plus-value. Le but ici est de sélectionner des actions d’entreprises prometteuses (stock picking) dont l’activité et les bénéfices futurs vont faire monter le prix de l’action. Une fois que le prix aura suffisamment monté on les revend en encaissant la plus-value. Cette stratégie long terme permet de faire de très gros bénéfices si une entreprise atteint tout son potentiel, mais il faut être patient. Imaginez-vous de retour dans les années 2000, où des actions comme Amazon ne valait “que” 76 dollars alors qu’elle en vaut aujourd’hui plus de 3000 dollars. Pareil pour google qui ne valait “que” 55 dollars en 2004 et vaut aujourd’hui plus de 1700 dollars. La stratégie du stock picking est la stratégie qui est utilisée par de très grands investisseurs comme Peter Lynch ou encore Warren Buffett, mais eux, ont de plus gros moyens maintenant.

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus. Pour ne rien manquer des actualités Finances Indépendantes, vous pouvez vous abonner à nos réseaux sociaux : Notre page Facebook, notre Chaîne Youtube, notre twitter, notre instagram, notre page Linkedin.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
%d blogueurs aiment cette page :