La salle des marchés

L

Si les marchés financiers sont dématérialisés par le biais de l’informatique, la salle des marchés ou trading room en anglais (également dealing-room ou trading-floor), est un endroit physique où se négocient les transactions. Les risques y sont évalués, les résultats sont saisis et les opérations quotidiennes enregistrées. Chaque banque d’investissement ou chaque société de gestion d’actifs dispose de sa propre salle des marchés.

Les acteurs de la salle des marchés

Quand on entend salle des marchés, on pense immédiatement aux traders. Mais le trader est loin d’être le seul intervenant en salle des marchés. Différents spécialistes sont réunis et partagent leurs compétences pour proposer des solutions à chaque cas particulier.

  • Les responsables de clientèle

Les « commerciaux » représentent la population la plus nombreuse. Ils sont les points d’entrée des clients dans la salle des marchés. Que ce soit le trésorier d’une grande entreprise ou le responsable des placements d’un investisseur institutionnel, chacun sollicite son chargé de clientèle pour lui faire part de ses besoins au quotidien : placer des excédents de trésorerie, réaliser une couverture de change pour un projet complexe, trouver des solutions de financement à long terme…

  • Les ingénieurs financiers

Le responsable de clientèle sollicite alors des ingénieurs financiers qui « structurent » des produits financiers correspondant aux besoins des clients. Concrètement, cela signifie qu’ils élaborent les solutions les mieux adaptées en utilisant les instruments financiers à leur disposition.

  • Le trader

Le trader, pour sa part, est en contact avec les marchés financiers pour réaliser les opérations telles qu’elles ont été définies avec les clients. Son rôle est de les effectuer au meilleur prix et en garantissant une prise de risque minimum.

  • La recherche

Tous ces professionnels travaillent en consultant quotidiennement les services de recherche, qui analysent, en toute indépendance, les évolutions macro et micro-économiques. Leurs prévisions sont cruciales afin de prendre les décisions les plus judicieuses au service des clients de la banque.

  • Le Chief Operating Officer (COO) qui contrôle et assure la gestion des risques

Par nature, le métier d’une salle des marchés consiste à gérer les risques. Afin de veiller au respect des procédures et à la bonne organisation de l’ensemble des acteurs, des « COO », Chief Operating Officers, sont présents à tous les niveaux, au sein même des salles de marchés ; auprès des traders, mais aussi des vendeurs et des ingénieurs financiers. Ils ont pour mission de s’assurer que les différents risques inhérents aux produits financiers sont contrôlés. Ils veillent également au bon fonctionnement des contrôles de risques opérationnels (risque de fraude, d’erreur, de mauvaise exécution des transactions pour des raisons d’ordre technique…).

Constitution de la salle des marchés

 

 

 

 

 

La salle des marchés est constituée de trois pôles avec des tâches bien définies :

– Le Front-Office pour négocier les transactions.
– Le Middle-Office pour évaluer les risques et les résultats des opérateurs.
– Le Back-Office pour saisir les transactions et exécuter les paiements.

Le Front-Office

Le Front-Office est l’endroit où sont négociées et exécutées toutes les transactions par les Traders. Elles regroupent tous les opérateurs qui sont en contact direct avec les marchés et la clientèle des donneurs d’ordres. On y distingue les fonctions de trading (négociation), les fonctions commerciales de relations avec les clients (“salesmen”) et les fonctions de faiseurs de prix (“market maker”) qui servent de contrepartie entre le client et la banque, et exécutent les opérations d’arbitrage.

Les Traders travaillant sur Front-Office sont souvent séparés en deux catégories : les Traders et les Dealers.

Les traders

Les traders, généralement répartis par type de marché (à terme, comptant, dérivés, devises etc…) achètent et vendent les produits financiers.

Les dealers ou Salesmen

Ce sont les commerciaux. Ils sont spécialisés dans la vente de produits ou stratégie de la banque à ses clients.

Le Middle-Office

Ce pôle indispensable au bon fonctionnement d’une salle des marchés a vu naître un véritable développement à la fin des années 1990 et plus récemment avec la crise financière de 2008.

Le Middle-Office enregistre toutes les transactions réalisées par les Traders puis réalise un rapprochement entre les résultats de ces derniers et les résultats comptables de la société.

Il assure également le contrôle des risques de chaque trader, liquidités, taux de marge utilisé, tailles des positions et assure :

  • la vérification des négociations effectuées par le Front-Office : celles-ci doivent être conformes à la réglementation et aux bonnes pratiques définies en interne ; par exemple, la contrepartie d’une opération doit avoir été dûment homologuée et ses caractéristiques documentées.
  • le contrôle de non-dépassement des limites d’engagement par contrepartie, le cas échéant ventilées selon les devises ou les tranches de maturité des contrats.
  • le contrôle de non-dépassement des limites de position, par trader, mais aussi par segment de marché. Comme les limites de contrepartie, elles sont normalement définies par la Direction des Risques, et le Middle-Office, qui ne lui est pas nécessairement rattaché, veille en permanence à leur respect.
  • l’envoi de confirmation, à la contrepartie, par fax, par mail, ou via un logiciel dédié ; la confirmation se réfère normalement à un contrat-cadre, qui dépend du type d’instrument traité.
  • le rapprochement des opérations traitées avec les confirmations reçues, puis avec les mouvements en espèces, voire les mouvements de titres, s’il y a lieu, constatés par le dépositaire.
  • le suivi de la qualité de constitution des dossiers.
  • l’expertise à destination des conseillers ou des clients dématérialisés sur des produits complexes.

Ce pôle est en contact direct avec le Front-Office, ce qui n’est forcément pas le cas pour le Back-Office.

Le Back-Office

C’est le secteur administratif de la salle des marchés. C’est ici que sont réalisés les paiements de compte à compte pour les clients de la banque mais aussi les paiements interbancaire (SWIFT).

Le Back-Office peut également avoir des actions de contrôle : utilisation des lignes de crédit, réglementation des changes, etc.

Il a en charge notamment de confirmer les opérations, de veiller à ce qu’elles soient payées et réglées, que les titres échangés soient livrés au bon destinataire. Le Back-Office prend en charge toutes les opérations de nature comptable et financière liées aux opérations du Front-Office comme le dépouillement des ordres, leur enregistrement dans la comptabilité de la banque, le règlement des espèces et la livraison des titres en lien, pour les marchés organisés, avec les chambres de compensation.

A lire aussi: L’introduction en Bourse et La Bourse, qu’est-ce que c’est

A propos

2 commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Categories

Partager

Articles récents

Visites depuis la création

SEMrush