L’effet de synergie et les économies d’échelle permettent à une ou plusieurs entreprises de parvenir à la réalisation d’une activité de manière plus efficace que si elles le réalisaient chacune de leur côté, tout en réduisant et en mutualisant les coûts.

Effet de Synergie

Définition d’un effet de synergie

Etymologie : du grec ancien sunergia, coopération, lui-même composé de sun, avec et ergasia, travail.

Dans sa signification initiale, en physiologie, on appelle synergie l’action coordonnée de deux organes pour l’accomplissement d’une même fonction.

Par extension, le terme synergie désigne l’effet cumulatif de l’action de deux composants, systèmes ou organes dont les actions combinées ou coordonnées donnent un résultat plus important que la somme des effets attendus de chacun des composants pris séparément.

Exemples : association de plusieurs médicaments dont les modes d’action différents se renforcent, utilisation d’une poulie pour soulever des charges, ou encore, fusion de deux entreprises.

Synonymes : association, coalition, coopération, émulation, osmose, fédération.
L’absence de synergie est l’asynergie et l’opposé de synergie est l’antagonisme (ou synergie négative).

Effet de synergie en Economie

on parle de synergie, lorsque l’association ou la fusion de deux entreprises ou de deux services engendre une création de valeur supérieure à celles de chacun des deux éléments pris isolément. Il peut s’agir :

  • de revenus supplémentaires résultant, par exemple, du développement de nouvelles activités ou de l’utilisation de complémentarités dans le réseau commercial,
  • de réduction de coûts par la mise en commun d’activités (ex : coûts administratifs), par des économies d‘échelle (commandes en plus grandes quantités qui permettent d’obtenir des rabais), etc.

En général il y a une amélioration de l’organisation au sein d’un groupe, d’un groupe de consommateurs, d’une ou plusieurs entreprises, ou d’un Etat. L’effet de synergie provient de la mise en commun des ressources et/ou des besoins.

Publicités

Effet de synergie en sciences humaines

Il existe quatre types de synergies dans le domaine de l’organisation et des systèmes humains:

  • La mutualisation, qui est la capacité à identifier une fonction et à l’utiliser dans de multiples contextes
  • La résilience, qui est la capacité à continuer de fonctionner, même en cas de panne
  • La scalabilité, qui est la capacité à pouvoir évoluer par un changement d’échelles, c’est à dire de pouvoir supporter des volumes (ou des quantités) plus importants sans que la structure associée ne puisse être remise en cause.
  • La maintenabilité, qui est la capacité à modifier ou à corriger simplement une structure, ou alors la capacité à modifier cette structure en cours d’utilisation.

Economie d’échelle

La présence d’économies d’échelles désigne le fait que le coût de production unitaire d’un produit ou service baisse lorsque la production augmente. C’est à dire que plus la production d’un produit augmente, moins sont coût est élevé.


Définition d’économie d’échelle

Les économies d’échelles favorisent la domination par les coûts ou les marges des leaders d’un marché.

Les économies d’échelles proviennent généralement de la présence de coûts fixes et de leur amortissement, mais également d’effets d’apprentissage et d’économies réalisées sur les coûts d’approvisionnement.

L’expression économie d’échelle désigne les situations dans lesquelles une augmentation de la production d’une entreprise engendre une diminution du coût unitaire moyen d’un produit ou d’un service.

L’un des principaux facteurs d’économie d’échelle est la répartition des coûts fixes incompressibles (machines, bâtiments, structure administrative, etc.) sur un plus grand nombre d’unités produites.

Exemples pour 1, 5, 20 et 100 unités à produire:

Pour produire un objet, le coût variable est de 10 € et le coût fixe de 100 €.

Pour une production de 5 unités, le coût unitaire moyen est de 10 + 100/5 = 30 €
Pour une production de 20 unités, le coût unitaire moyen est de 10 + 100/20 = 15 €
Pour une production de 100 unités, le coût unitaire moyen est de 10 + 100/100 = 11 €

Les domaines où ces économies d’échelle sont les plus importantes sont ceux nécessitant des infrastructures de réseau (transport ferroviaire, électricité, télécommunications, etc.) ou de lourds investissements de recherche et de développement ou encore dans l’industrie. Dans l’automobile par exemple, une entreprise pourra faire des économies d’échelle en répartissant ses coûts fixes (comme la mise en place et l’entretien d’une chaîne de production) et variables (comme la matière première, ici du plastique et du métal) sur plus de voitures en augmentant la production, ce qui fera baisser le coût unitaire de chaque produit réalisé.

D’autres sources d’économies d’échelle

Les économies d’échelle aussi peuvent résulter :

  • d’un effet d’apprentissage (meilleure maîtrise de la production et organisation optimale du travail),
  • d’un effet de masse pour les achats auprès des fournisseurs (ex : centrales d’achat de la grande distribution)
  • de la possibilité de mettre en place une spécialisation de la production (travail à la chaîne: Voir les méthodes d’organisation du travail).

Les économies d’échelle sont l’un des leviers dont dispose une entreprise pour augmenter les gains de ses actionnaires, augmenter ses marges et faire plus de bénéfices. Ainsi elle cherchera à augmenter la quantité produite pour faire diminuer le coût unitaire de chacun de ses produits. Si elle laisse ses prix de vente identiques, elle pourra alors accroître sa marge bénéficiaire. Si elle baisse ses prix, elle pourra, à cause de l’élasticité des prix, augmenter ses ventes et améliorer sa part de marché puisque ses produits se vendent moins cher.

Les économies d’échelle sur un secteur d’activité donné facilitent la concentration des entreprises et conduisent parfois à des situations d’oligolpole ou de monopole naturel.

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus. Pour ne rien manquer des actualités Finances Indépendantes, vous pouvez vous abonner à nos réseaux sociaux : Notre page Facebook, notre Chaîne Youtube, notre twitter, notre instagram, notre page Linkedin.