On entend souvent dans les médias l’expression hedge fund, mais quand on n’a pas d’énormes connaissances en Bourse, en Anglais ou en Economie, il est difficile de savoir ce qu’il se cache derrière ce terme. To hedge en anglais signifie se couvrir, ou répartir les risques, ce que ne fait pas du tout ce type de fond, qui est plutôt à dominante spéculative. Voici donc un descriptif assez complet de ce qu’est un hedge fund.

Historique des hedge fund

Le premier hedge fund au monde a fait apparition en 1949 aux Etats-Unis, créé par un sociologue et ancien journaliste financier du magasine fortune, Alfred Winslow Jones. L’essor des hedge fund a cependant vraiment commencé dans les années 70 avec une série de bouleversements économiques comme les chocs pétroliers, ou les premières déréglementations financières.

Du fait de leur mode de gestion alternative et aggressive, les hedge fund sont considérés comme étant des amplificateurs de crises financières que le monde a connu ces dernières décénies. Ils auraient par exemple servi à de nombreuses attaques, notamment sur les taux de change, avec des conséquences économiques désastreuses pour le pays attaqué, comme le Mexique en 1992-1994, en Russie en 1997, en Asie en 1997-1998, en Argentine en 2000, au Brésil début des années 2000, …

Ces fonds alternatifs (gestion alternative) sont également associés aux fonds vautours qui attaquent des pays ou des entreprises en difficultés et grâce aux instances internationales, forcent ces entreprises ou pays à leur rembourser leurs dettes.

Qu’est-ce que la gestion alternative ?

La gestion alternative est le fait de vouloir lisser les courbes de rendement et de les améliorer par rapport au rendement d’un marché ce qui permet d’avoir un meilleur rapport performance/volatilité. L’objectif est de délier les performances du portefeuille de l’évolution générale de la Bourse en intervenant sur tous les marchés (matières premières, devises, oeuvres d’art, taux, obligations, actions, immobilier, …) et en utilisant tous les produits financiers (futures, swap de taux, ETF, actions, obligations, …).

Les outils des hedge fund

Les fonds alternatifs disposent de plusieurs outils pour arriver à servir des rendements qui correspondent à ce qu’ils promettent à leurs clients:

  • Recherche et analyse à la fois micro et macro économique pour déceler les opportunités d’investissement (entreprises à fort potentiel ou en difficulté, tendance de fond de marchés, …)
  • Utilisation de la justice internationale. Ces fonds, et notamment les fonds vautours utilisent une batterie d’avocats spécialisés pour racheter à bas prix les créances (=les dettes) de pays pauvres et obtenir l’exploitation de leurs ressources (notamment minières et hydrocarbures) si elles ne respectent pas leur obligation de paiement.
  • L’arbitrage, en exploitant des écarts de prix injustifiés et en achetant par exemple des obligations convertibles supposées sous évaluées, tout en vendant à découvert, l’action sous-jacente (sur laquelle est basée l’obligation).
  • La vente à découvert qui consiste à vendre au comptant des titres que l’on ne détient pas, en espérant les racheter plus tard et moins chers.
  • L’exploitation de primes proposées lors de fusions-acquisitions.
  • L’utilisation de l’effet de levier, en empruntant des fonds pour les investir et en tirer un revenu supérieur aux intérêts à verser aux créanciers.

Les stratégies des hedge fund

Les gestionnaires de fonds utilisent de nombreuses et différents stratégies d’investissement, notamment en ce qui concerne le ratio rendement/risque.

  • Arbitrage sur produits de taux où il va chercher à tirer profit des déformations et des mouvements de la courbe des taux.
  • Arbitrage sur fusions-acquisitions qui résulte de l’écart entre le prix annoncé par l’acheteur et le prix auquel la cible se traite sur le marché.
  • La sélection de titres qui consiste à prendre aussi bien des positions longues (acheteur) que courtes (vendeur) sur des actions sélectionnées avec soin et en général appartenant au même secteur d’activité ou à la même zone géographique. Cette stratégie s’appelle en anglais, du stock picking.
  • Arbitrage sur des statistiques hautes fréquences qui consiste à prendre des positions basées sur un écart de comportement par rapport à l’historique, et à parier sur un retour à la “normale”.
  • Le “global macro” consiste à exploiter les différents dérèglements économiques et financiers dans le monde entier, en utilisant tous les attributs possibles (taux, futures, devises, …)
  • etc

Avantages et inconvénients des hedge fund

Avantages

La rentabilité

Les hedge fund proposent en général de meilleures rentabilités que celles proposées par les fonds traditionnels. Cela est en partie dû au fait qu’ils prennent plus de risques sur les marchés financiers en usant de diverses stratégies mais aussi de produits dérivés et de produits à effet de levier.

La diversification

Du fait de leur activité même, les fonds spéculatifs ou fonds de couverture sont amenés à agir sur différents marchés, différentes zones géographiques, et d’intervenir sur différentes zones monétaires. Cette diversification totale permet de mieux répartir les risques qu’un fond uniquement centré sur une zone géographique particulière par exemple.

Inconvénients

Faible liquidité

Ce type de fond d’investissement ne propose en général pas une grande liquidité à ses souscripteurs. Les tickets d’entrée sont souvent élevés, il faut attendre 2 à 3 mois avant d’obtenir une souscription et le retrait des fonds se fait sous 3 à 12 mois. En plus de cela le souscripteur doit informer bien à l’avance le fond de son souhait de retirer son capital, et parfois il arrive que certains fonds ne proposent des retraits que pendant certaines périodes de l’année (de septembre à décembre par exemple).

Manque de transparence

Par soucis de stratégie, le hedge fund ne communique que très peu sur ses investissements. Sa juridiction lui interdit également de faire de la publicité sur son activité. De plus, la plupart des legislations des pays sont inadaptées aux stratégies d’investissement des fonds de couverture et ces derniers sont parfois à la limite de la légalité.

Les risques

Le caractère spéculatif du fond fait qu’il s’agit d’un investissement risqué, voire très risqué. En effet, pour apporter un maximum de rentabilité à ses clients, il utilisent des produits financiers complexes et risqués, ainsi que des stratégies lucratives, mais pas toujours payantes.

Les gérants de hedge fund et leur rémunération

Généralement, le gérant d’un hedge fund ne s’engage pas personnellement dans les positions qu’il prend. Il est salarié d’une institution financière et intervient donc au nom de cette institution. En revanche, le gérant possède dans la plupart des cas des parts dans le fond et a tout intérêt à améliorer les performances du fond. Cela rassure d’autant plus les clients, si le gérant lui-même a des parts dans le fond.

Le client doit payer des frais de gestion qui s’élèvent de 1% à 3% mais aussi des frais de performance estimés en moyenne à 20% (contrairement à un fond traditionnel où seuls les frais de gestion sont dûs). C’est ainsi que le gérant se rémunère, en plus des parts qu’ils possède dans le fond spéculatif. Sa rémunération peut donc être très élevée.

Les clients de ces fonds

Les principaux clients des hedge fund sont :

  • Des fonds de pension
  • Des grandes fortunes
  • Des institutions financières comme des assurances
  • Des banques

Les principaux fonds

Les principaux hedge fund du monde sont les suivants :

Ces fonds spéculatifs gèrent des milliards d’euros provenant de diverses sources (grandes fortunes, fonds de pension, banques, …) et sont présents sur l’ensemble des continents.

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus. Pour ne rien manquer des actualités Finances Indépendantes, vous pouvez vous abonner à nos réseaux sociaux : Notre page Facebook, notre Chaîne Youtube, notre twitter, notre instagram, notre page Linkedin.