Qu’est ce que l’Etat Providence ?

Q

Au cours de l’Histoire, différents types d’Etat ont pris forme. Nous allons ici nous intéresser à la forme actuelle en France, l’Etat Providence. Qu’est-ce que l’Etat providence ? Comment est-il apparu ? Quels sont ses objectifs ? Ce sont les questions auxquelles nous allons tenter de répondre.

Définition de l’état providence

L’Etat providence est une conception de l’Etat dont le champ d’intervention et de régulation est étendu aux domaines économiques et sociaux. Ainsi, le but de l’Etat providence est de mettre un certain nombre de mesures afin de répartir les richesses plus équitablement tout en intervenant dans le domaine de la protection sociale (emploi/chômage, maladie, vieillesse, …). Il est basé sur la solidarité entre les différentes classes sociales pour apporter une meilleure justice sociale.

L’Etat providence est souvent mis en opposition à l’Etat gendarme, qui lui, ne remplit que les fonctions de sécurité (justice, armée, police), d’administration et de services aux citoyens, ainsi que la construction de routes ou autres infrastructures comme des ponts par exemple.

2 types d’état providence

Un Etat providence peut être basé sur différents ou plusieurs principes de fonctionnement. C’est par exemple le cas du modèle Bismarckien et du modèle Beveridgien.

Fondé à la fin du 19e siècle (1880) en Allemagne, le modèle Bismarckien (qui porte le nom du chancelier Otto von Bismarck) repose sur le mécanisme des assurances sociales où les prestations fournies (prévention du risque de maladie, de vieillesse, d’accident du travail) sont financées par les cotisations. Seuls les actifs ou les anciens actifs ayant suffisamment travaillé peuvent en bénéficier.

Fondé dans le Royaume-Unis d’après seconde guerre mondiale, le modèle Beveridgien (du nom de Lord William Beveridge) est financé par l’impôt et fournit des prestations minimales à tous les membres de la société. On parle de “Welfare State”.

Modèles d’Etat providence

l’état providence en france aujourd’hui

Aujourd’hui en France, l’Etat fonctionne de manière hybride entre les 2 modèles vus précédemment. En effet, il permet à des personnes dans le besoin de profiter de prestations sociales (voir article sur les aides sociales) tout en le finançant par les cotisations. L’allocation chômage (ARE pour Allocation de Retour à l’Emploi) par exemple n’est accessible que pour les personnes qui ont cotisé, c’est à dire aux personnes ayant travaillé suffisamment longtemps pour pouvoir en bénéficier et qui ont perdu leur emploi. L’assurance maladie est, elle financée par l’impôt et les cotisations sociales et est accessible à tous.

quelles évolutions de l’état providence à l’avenir ?

Si la France reste avec ce modèle d’Etat providence, il est possible que certains changements apparaissent. En effet, le système actuel, notamment pour les retraites fonctionne bien lorsque le nombre d’actifs augmente plus rapidement que le nombre de personnes en bénéficiant, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Pendant la période des 30 glorieuses, le nombre de naissances était toujours supérieur au nombre de départ à la retraite. Avec la réduction du nombre de naissance et l’augmentation du nombre de départs à la retraite des “baby boomers”, le financement par les actifs n’est plus possible. Les retraites actuelles et futures sont et seront financées par l’emprunt. L’Etat emprunte de l’argent sur les marchés financiers pour permettre aux personnes partant à la retraite de bénéficier d’un revenu en n’étant plus actifs.

Pour éviter de creuser le déficit public, l’Etat réfléchit à d’autres moyens pour permettre aux générations futures de bénéficier des aides. Certains parlent de revenu universel ou de revenu de base, mais l’accès aux différentes prestations diverge beaucoup. Ce revenu universel devrait permettre à chacun de bénéficier d’une allocation permettant de vivre et d’avoir accès aux soins et de remplacer les prestations actuelles. Ce revenu permettrait uniquement de vivre et remplacerait certaines prestations (aides au logement, RSA, …) mais il ne permettrait pas de partir en vacances ni d’avoir de loisirs.

Si un tel système était amené à voir le jour, je serais personnellement pour qu’il soit accessible à tout le monde quel que soit le niveau de rémunération. Ce système permettrait aux personnes qui le souhaitent de ne pas travailler quand celles qui le veulent et qui souhaitent avoir accès à plus de choses le pourraient. Le financement se ferait par des cotisations sur les actifs. Ainsi, chacun serait libre de faire ce qu’il souhaite et surtout de travailler dans un domaine qui lui plaît vraiment. Les gens pourraient changer de travail sans avoir peur de ne plus avoir de revenus et se lancer dans des projets qu’ils n’auraient pas forcément fait sinon.

Certains diront qu’ils ne veulent pas d’un tel système car cela favoriserait l’oisiveté et l’assistanat et que ceux qui travaillent cotisent pour les autres, quand d’autres diront que cela permettrait au contraire de développer l’Economie et de faire en sorte que chacun puisse faire ce qu’il veut de sa vie et trouver sa place dans la société.

 

Et vous, qu’en pensez-vous ? Seriez-vous plutôt en faveur d’un revenu de base accessible à tous, plutôt d’un revenu pour les plus démunis ou alors garder le système actuel ?

 

 

A propos

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Categories

Partager

Articles récents

Visites depuis la création