Jeremy Salle

juillet 12, 2021

Gérer son argent, Indépendance financière, Revenus passifs

Imaginez que l’on sache très tôt dans la vie comment gérer son argent. Qu’est-ce que cela changerait pour vous ? Qu’est-ce que vous feriez différemment ? Comment géreriez vous votre argent et surtout votre vie ? Cet article n’a pas pour objectif de vous faire regretter ce que vous n’avez pas fait plus tôt, mais de vous ouvrir les yeux sur des possibilités de vie différente afin que vous puissiez vous aussi emprunter le chemin de la liberté financière. Si vous êtes âgé de plus de 40 ans, il n’est pas trop tard pour commencer. Si vous n’avez pas encore 20 ans, alors utilisez cet article comme un guide pour vous gérer financièrement.

Protected by Copyscape

Quitter le logement familial le plus tard possible

Vouloir sa liberté et quitter le logement familial le plus tôt possible st normal. Qui n’a pas voulu avoir son propre appartement, le permis de conduire et une voiture pour se déplacer à notre guise ? C’est normal, oui, mais loin d’être optimal pour gérer son argent. Tout cela a un coût, et tout ce que l’on dépense dans un appartement ou une voiture est perdu pour toujours. L’idéal serait de rester le plus longtemps possible dans le foyer familial afin de mettre un maximum d’argent de côté lorsque l’on commence à travailler. Bien sûr, il ne s’agit pas de quitter le foyer à 40 ans, mais plutôt environ 3 ans après avoir commencé à travailler. Cela laisse le temps d’économiser pas mal d’argent, même en participant aux dépenses de la maison.

Publicités

Dépenser le minimum possible

Dépenser le moins possible afin de garder un maximum sur ses comptes bancaires, c’est l’idée. Mais il ne faut pas confondre devenir un rat et dépenser le moins possible. Il y a en effet des dépenses auxquelles vous ne pourrez pas échapper. De même, il ne s’agit pas non plus de sacrifier sa jeunesse. Il est autorisé de se faire plaisir de temps en temps et de sortir avec ses potes, mais en faisant attention à ses dépenses. Autrement dit, on peut sortir mais en ne dépensant pas à tout va en payant des coups à tout le monde, et en faisant attention aux dépenses. Dépenser sans excès est différent d’être un rat.

Emprunter via un prêt étudiant et placer l’argent en Bourse

Emprunter de l’argent à la banque pour investir en Bourse est interdit de nos jours, ce n’est plus possible alors qu’à une époque c’était encore faisable. En revanche, en tant qu’étudiant, il est possible de bénéficier d’un prêt de quelques milliers d’euros à des taux avantageux, voire nuls. Avec ce principe il est possible d’emprunter à la banque via ce prêt et d’investir le montant en Bourse pour générer des revenus complémentaires. Si ce procédé n’est plus autorisé, c’est pour une raison. Il ne faut pas faire n’importe quoi et tenter de trouver la nouvelle pépite et risquer de tout perdre, mais plutôt d’investir sur de solides valeurs qui distribuent des dividendes. Si les mensualités ne sont pas trop élevées et que vous pouvez vous permettre de ne pas vendre vos titres pour payer vos factures, c’est une bonne solution pour commencer à investir tôt en Bourse et bénéficier de l’effet boule de neige au plus tôt. Les revenus en dividendes permettent de mieux gérer son argent et réinvestissant le tout.

Cumuler des petits jobs pour augmenter mon épargne

Avoir de l’épargne de côté doit être une priorité afin de pouvoir faire face aux coups durs de la vie mais aussi aux futures dépenses prévues. De ce fait je cumulerais plusieurs petits jobs pour mettre rapidement un maximum de côté. L’objectif sera de remplir rapidement le livret jeune (plafonné à 1 600€) puis de remplir également entièrement le livret de développement durable (LDD, plafonné à 12 000€). Une fois ces deux livrets remplis, l’objectif d’épargne sera atteint et la moitié du surplus sera investi au fur et à mesure dans des parts de SCPI pour commencer à générer des revenus 100% passifs avec l’immobilier, et l’autre moitié sera placée sur le livret A pour commencer à me constituer une épargne d’investissement.

Investir tous les mois la même somme en Bourse en l’augmentant au fil des ans

Publicités

Tous les mois j’investis au minimum la même somme sur les mêmes actions ou les mêmes titres financiers afin de lisser le prix de revient (PRU) de ceux-ci, mais aussi d’être régulier et de profiter de l’effet boule de neige. Pour avoir un effet boule de neige, il faut réinvestir les dividendes perçus pour que ceux-ci produisent à leur tour des dividendes et ainsi de suite.

J’augmente le montant chaque année, en fonction de l’évolution de mes revenus mais surtout des dividendes perçus. En augmentant tous les ans le montant que j’investis chaque mois, cela me permet d’aller plus vite dans la constitution et le développement de mes sources de revenus en Bourse. A ce moment là, j’ai environ 18-19 ans lorsque je commence à investir en Bourse mensuellement.

Avec mon premier vrai salaire, acheter un premier bien immobilier

Pour commencer à investir dans l’immobilier, il faut le faire le plus rapidement possible. Après il ne faut pas non plus confondre vitesse et précipitation sans quoi de grosses erreurs pourraient être commises. Une fois que la période d’essai est terminée et que j’ai pendant ces 6 mois continué à mettre de l’argent de côté, j’achète mon premier bien immobilier qui sera un T2.

Pourquoi un T2 ? La plupart des gens quand ils investissent dans un bien immobilier à but locatif se battent pour obtenir des studios. De ce fait leur prix est surestimé selon moi, surtout lorsque l’on compare le prix au mètre carré avec un T3 par exemple. Le T2 reste un investissement abordable pour un premier bien et permet de ne pas prendre un trop gros risque en cas de mauvaise affaire. De plus, je pourrais l’habiter si j’en avais besoin le jour où l’envie d’une plus grande liberté surviendrait. J’aurais à peu près 24 ans à ce moment là.

Acheter un total de 8 biens immobiliers

Une fois le premier bien immobilier acheté et mis en location, j’ai un revenu supplémentaire puisque le loyer que je perçois permet de couvrir la mensualité ainsi que les charges. La seconde étape de cet investissement en immobilier physique sera d’acquérir 7 autres biens immobiliers au cours des 6 prochaines années ce qui correspond à peu près à 1 bien immobilier tous les ans. A l’âge de 30 ans j’aurais donc fait l’acquisition de 8 biens immobiliers et j’aurais toujours mes parts de SCPI sur lesquelles j’investis également tous les mois depuis mes 18-19 ans.

Mes biens immobiliers me rapportent tous, tous les mois, une trésorerie positive ce qui augmente mes revenus de salarié. Cependant ce n’est pas suffisant pour moi puisque je veux que mes biens ne soient plus sous crédit pour pouvoir profiter de tous les loyers à 100%. Mon objectif des 2-3 prochaines années sera donc de revendre mes 3 biens immobiliers les plus anciens, ou ceux dont le capital restant à rembourser est le plus faible.

En revendant ces 3 biens immobiliers, je vais me désendetter en réduisant le montant total de mes encours, mais surtout, je vais rembourser tout ou partie des crédits restants sur les autres 5 autres biens immobiliers qu’il me reste. Grâce à ces ventes, je n’ai plus de crédits immobiliers ou presque plus et je profite à fond des loyers des 5 biens.

Acheter ma résidence principale

Maintenant que je me suis désendetté et que mes revenus issus de l’immobilier sont confortables, et qu’il n’y a plus ou presque plus de crédit à rembourser, je peux acheter ma résidence principale et acheter une belle maison, juste avec le montant des loyers perçus.

Bien sûr, j’aurais pu acheter ma résidence principale plus tôt, mais mon choix a été de finir mes investissement et de me désendetter au maximum pour être libre à 100% pour l’achat de celle-ci. Pour gérer son argent de la bonne manière, il faut développer des sources de revenus, si possible passives, et c’est ce que j’ai réussi à faire en prenant mon temps au cours des 12 dernières années. J’ai réussi à avoir des revenus sous forme de dividendes d’actions, de dividendes de parts de SCPI, mais aussi de loyers issus de l’exploitation de mes 5 biens immobiliers.

Publicités

Créer des formations en ligne pour expliquer comment j’ai fait et comment vous aussi vous pouvez le faire

Afin de permettre à d’autres personnes de réaliser elles-aussi ce que j’ai fait ou faire même mieux, je vais créer des formations pour l’expliquer simplement. En plus de faciliter l’accès à ces informations à beaucoup de monde, cela me permet de développer une autre source de revenus par la vente de ces formations. J’utilise le logiciel SaaS systeme.io pour créer et héberger mes formations et en plus je permet à d’autres personnes d’en profiter grâce au système d’affiliation. Tout le monde ne voudra pas forcément faire exactement comme moi donc chaque personne peut choisir l’une ou l’autre des sources de revenus à développer et se focaliser dessus. Entrepreneuriat, Bourse, Immobilier, ce sont les 3 piliers principaux pour développer ses sources de revenus et bien gérer son argent.

Au bout de quelques années, j’aurais un portefeuille en Bourse qui me rapporte tous les mois plusieurs centaines voire milliers d’euros, des biens immobiliers qui me rapportent eux aussi tous les mois de l’argent et dont le montant à rembourser arrive à échéance. J’aurais aussi une entreprise dont les ventes me permettent de générer elles aussi des revenus passifs. A même pas 35 ans je serais indépendant financièrement et je pourrais faire ce qui me plaît dans la vie. Aider les autres, apprendre de nouvelles langues étrangères et voyager, tout en passant un maximum de temps avec mes proches, voilà le programme.

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus. Pour ne rien manquer des actualités Finances Indépendantes, vous pouvez vous abonner à nos réseaux sociaux : Notre page Facebook, notre Chaîne Youtube, notre twitter, notre instagram, notre page Linkedin.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
%d blogueurs aiment cette page :