L’Organisation Internationale et le Bureau International du Travail (OIT et BIT)

L

L’Organisation Internationale du Travail ou OIT (International Labour Organization en Anglais, ILO) est depuis 1946 une agence spécialisée de l’ONU. Elle a été fondée en 1919 en marge de la Société Des Nations (SDN) sous l’égide du Traité de Versailles, qui a mis fin à la Première Guerre Mondiale. La création de l’OIT s’inscrivait dans le principe qu’une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale.

Basé à Genève, le Bureau International du Travail (BIT) est l’organisme chargé d’assurer le secrétariat de l’OIT. L’une de ses missions clés est d’harmoniser les concepts et les définitions relatives au chômage ou à la population active. Dans la pratique, ses réalisations sont diverses : publication de rapports utilisés lors des sessions de la Conférence Internationale du Travail, création de programmes de coopération entre les pays, défense des droits sociaux de l’homme, etc.

L’Organisation Internationale du Travail (OIT) est fondée en 1919 à la suite de la Première Guerre Mondiale, pour « poursuivre une vision basée sur le principe qu’il ne saurait y avoir une paix universelle et durable sans un traitement décent des travailleurs ».

La création de l’OIT a constitué la réponse de la communauté internationale à un certain nombre de préoccupations sur le plan sécuritaire, humanitaire, politique et économique. Ainsi, selon les termes du préambule de la Constitution de l’OIT, les Hautes Parties Contractantes étaient «mues par des sentiments de justice et d’humanité, aussi bien que par le désir d’assurer une paix mondiale durable…».

Les travailleurs étant fortement exploités dans les économies industrialisées de l’époque, certains ont prit conscience de l’importance de la justice sociale pour assurer la paix. Par ailleurs, face à l’interdépendance croissante des économies nationales, les grandes nations commerciales comprirent qu’il était dans leur intérêt de coopérer pour que les travailleurs aient partout les mêmes conditions de travail et qu’elles puissent ainsi affronter la concurrence sur un pied d’égalité. Toutes ces idées figurent dans le Préambule de la Constitution de l’OIT.

  • RÔLES ET MISSIONS

La mission de l’OIT est de rassembler gouvernements, employeurs et travailleurs de ses États Membres dans le cadre d’une institution tripartite, en vue d’une action commune pour promouvoir les droits au travail, encourager la création d’emplois décents, développer la protection sociale et renforcer le dialogue social dans le domaine du travail.

L’OIT a pour vocation de promouvoir la justice sociale, les droits de l’homme et les droits au travail reconnus internationalement. Ainsi, elle poursuit sa mission fondatrice: œuvrer pour la justice sociale qui est indispensable à une paix durable et universelle.

Unique agence ‘tripartite’ de l’ONU, l’OIT réunit des représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs de 187 Etats Membres. Elle établit des normes internationales, élabore des politiques et conçoit des programmes visant à promouvoir le travail décent pour chaque personne dans le monde.

  • LES STATISTIQUES ET RÉALISATIONS

ILOSTAT: fournit des statistiques annuelles du marché du travail sur plus de 100 indicateurs couvrant 230 pays, régions et territoires.

LABORSTA: présente les principales statistiques du travail officielles pour plus de 200 pays de 1969 à 2008. N’étant plus mise à jour, elle est progressivement remplacée par ILOSTAT.

ICMT : 20 indicateurs clés du marché du travail : ils dépeignent en détail la quantité et la qualité des emplois dans le monde. Ils couvrent des aspects quantitatifs (comme le taux d’activité, l’emploi, l’inactivité, l’élasticité de l’emploi, les secteurs d’activité, la productivité du travail et le chômage) et des aspects qualitatifs (comme les heures de travail, les salaires, le statut dans l’emploi, la durée du chômage et d’autres).

Enquête de main d’œuvre : c’est une enquête standard fondée sur les ménages et présentant des statistiques en rapport avec le travail.

En France, les statistiques, et notamment celles sur le travail sont réalisées par l’INSEE. Il reprend les règles de calcul établies par le Bureau International du Travail. Ces règles de calcul sont ainsi harmonisées dans plus de 180 pays. Le taux de chômage est souvent différent de celui fourni par Pôle Emploi, du fait de méthodes de calcul différentes.

A propos

1 commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Categories

Partager

Articles récents

Visites depuis la création