Un bon vendeur est une personne qui va vous vendre son bien immobilier en vous faisant bénéficier d’une grosse réduction sur le prix. Cela peut-être dû à plusieurs facteurs ou événements qui peuvent survenir dans la vie de chacun ou par méconnaissance du marché immobilier. Voici quelques exemples non exhaustifs:

Les problèmes d’argent

La personne qui a de gros problèmes d’argent (liés par exemple à une forte imposition, un mauvais investissement, une pension alimentaire élevée, beaucoup de dettes dues au jeu ou à de multiples emprunts), doit absolument se séparer de son bien immobilier afin de rembourser ses dettes et retrouver une situation plus confortable. Autrement son bien risque d’être saisi et vendu aux enchères ce qui au final risque de lui rapporter moins que de vous accorder une grosse remise sur le prix. Ça peut paraître cruel mais dites-vous bien qu’en achetant son bien, vous aiderez la personne à sortir de sa situation critique. N’hésitez donc pas à négocier. C’est pour votre bien et celui du propriétaire actuel même s’il ne s’en rend pas encore compte.

Un problème personnel ou professionnel peut révéler un bon vendeur

Décès, séparation, divorce, perte d’emploi, envie de tout plaquer et voir autre chose, tels sont les événements qui peuvent se produire dans la vie de chacun. Ce n’est pas évident, difficile à planifier, ce qui peut amener à devoir vendre le bien immobilier en question dans l’urgence. Dans ces cas là, il peut être aisé de négocier tout comme cela peut-être extrêment dur. Tout dépendra de l’urgence dans laquelle le vendeur se trouve. Une personne en instance de divorce peut avoir besoin de vendre rapidement et si une grosse partie de son prêt est remboursée, il peut consentir à une réduction plus importante du prix de vente initial. Lors d’un héritage, il arrive souvent que les héritiers se chamaillent afin de récupérer de l’argent sur la vente d’un bien immobilier. Dans ces cas là le mieux est de proposer la même somme à tout le monde et de façon rapide afin que les héritiers n’aient pas à discuter trop longtemps entre eux, ce qui pourrait bloquer la vente.

Se reloger

La famille qui s’agrandit, un déménagement professionnel, besoin de plus ou moins d’espace. Ce genre de personnes va avoir besoin de vendre rapidement car en général elles ne pourront pas assurer très longtemps le paiement de deux crédits en même temps. On a tous besoin de se loger et plus vite une personne récupère de l’argent sur une vente, plus rapidement elle pourra acquérir un nouveau bien et évacuer quelques soucis. En général les personnes dans ces situations ont besoin de vendre avant de racheter quelque part d’autre. Si elles se sont déjà engagées à acquérir un nouveau bien, elles vont rapidement avoir besoin de vendre leur bien immobilier afin de rembourser leur crédit actuel, voire d’utiliser l’argent de la vente pour faire un apport.

Non occupant

La personne qui n’habite pas le logement en question n’aura aucune difficulté à s’en séparer car elle n’a pas d’attaches personnelles, pas de souvenirs heureux et pas de fausse estimation de la valeur de son bien (lorsque l’affectif entre en jeu, les gens voient souvent une valeur supérieure à celle sur le marché). En outre, si la personne est pressée, il sera d’autant plus facile de négocier un gros rabais, surtout si vous vous présentez avec un accord de principe de votre banque ou que vous financez l’acquisition du bien sans crédit.

Publicités

L’héritier

L’héritier unique qui ne connait pas grand-chose; les héritiers multiples sont à éviter, ils sont souvent en conflit et ont de grosses difficultés à s’entendre sur la vente. L’héritier unique voit la grosse somme arriver et pas uniquement les revenus qu’il pourrait tirer de l’exploitation. Il n’a pas non plus envie de s’embêter avec la gestion locative… Il peut être une bonne opportunité pour négocier le prix du bien immobilier. S’il attend avant de vendre, il peut se retrouver à devoir payer des mensualités (léguées par le défunt) mais aussi la taxe foncière, ce qu’il ne peut peut-être pas se permettre.

Un bon vendeur peut être le retraité

Il a épargné toute sa vie et s’est peut être constitué un beau patrimoine mais veut profiter de sa retraite. Il n’a pas forcément besoin d’un revenu régulier mais d’argent pour voyager, se faire plaisir, acheter une grosse voiture… Inutile d’être le plus riche du cimetière ! Il ne vous fera pas forcément de cadeau mais acceptera plus facilement de négocier. De plus si vous vous intéressez un peu à lui, à ses envies, à ce qu’il a fait dans la vie et ce qu’il projète de faire avec l’argent de la vente, vous pouvez lier une relation de confiance. Cela peut vous rendre sympathique aux yeux de cette personne et il peut éventuellement consentir à une réduction pour vous aider vous aussi.

Un bon vendeur est un propriétaire depuis plusieurs années

Si la personne qui vend son bien immobilier l’a acheté il y a plusieurs années, il y a donc de fortes chances que son crédit soit sur la fin ou qu’il soit entièrement remboursé. Ainsi la personne pourra vous accorder plus facilement une remise car elle n’aura pas ou plus son crédit à rembourser. Plus de crédit, donc plus d’obligation de vente rapide. Par contre si le vendeur avait mis son bien en location, il a certainement déjà eu une belle plus-value en encaissant les loyers de ses locataires tout au long de la période de remboursement du prêt. Vous accorder une remise ne lui fera pas trop perdre d’argent.

Quelle que soit la situation du vendeur, c’est en le questionnant que vous saurez s’il s’agit d’un bon vendeur ou non. Le but est que vous soyez tous les deux satisfaits de la vente, pas d’exploiter son malheur. Vous, en achetant le moins cher possible et le vendeur, en vendant à un prix raisonnable.

A lire aussi: 4 astuces pour négocier le prix d’un bien immobilier et 5 erreurs à éviter lors d’un investissement en immobilier

A VOUS DE JOUER : Cet article vous a plu ? Commentez-le, partagez-le et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles ainsi que “le guide de la liberté financière” pour commencer à créer des sources de revenus.

Publicités