Les différentes zones économiques mondiales

L

Dans le monde il existe de nombreuses zones économiques ou des accords de libre-échange. Ci-dessous un descriptif des 4 plus importantes :

Zones économiques, Europe : Union Européenne (UE)

L’Union Européenne (UE) est une association de 28 Etats Européens qui délèguent ou transmettent par traité l’exercice de certaines compétences à des organes communautaires. Elle s’étend sur un territoire de 4,5 millions de kilomètres carrés, est constituée d’environ 520 millions d’habitants et est la première puissance économique mondiale. Elle est régie par les traités de Maastricht (7 février 1992), de Rome (25 mars 1957), et depuis le 1er décembre 2009 par le traité de Lisbonne.

Sa structure institutionnelle est en partie supranationale et intergouvernementale et est composée de 4 organes principaux :

– Le Parlement Européen

détient une partie du pouvoir législatif (qu’il partage avec le Conseil de l’Union Européenne) et a à sa charge le contrôle du volet dépenses (mais pas des recettes) du budget. Son siège se situe en France, dans la ville de Strasbourg. Il est composé de 751 députés européens.

– Le Conseil Européen

désigne le sommet des chefs d’Etat ou des chefs de gouvernement des 28 pays membres en 2017. Ils sont au moins au nombre de 4 par an, dont 2 ayant lieu en juillet et en décembre. Ces sommets ont pour but de définir les grands axes de la politique de l’UE, essentiellement en matière de politique étrangère.

– Le Conseil de l’Union Européenne

parfois appelé conseil des ministres est un des organes institutionnel exécutif et législatif de l’UE et décide des actes législatifs et budgétaires. Il est l’organe qui décide des recettes du budget. Selon l’ordre du jour, différents ministres se réunissent (finances, santé,…).

– La Commission Européenne

Elle doit proposer et mettre en œuvre les politiques communautaires. Considérée comme la « gardienne des traités », elle veille à leur bonne application. Elle est constituée d’un président et de 28 Commissaires Européens représentant chacun un pays membre et siège à Bruxelles.

L’Union Européenne est passée progressivement de sa création en 1957 de 6 membres  à 28 membres en 2017. En plus d’être une union politique et économique, elle permet la libre circulation des personnes et des capitaux en son sein. Certains pays (19 en 2017) ont également adopté une monnaie unique commune, l’euro.

On considère l’UE comme étant un géant économique mais un nain politique du fait des divergences d’opinions entre les différents pays. L’UE ne parle en effet que trop rarement d’une seule voix. Il s’agit cependant de l’une des zones économiques les plus intégrées.

Zones économiques, Amérique du nord: L’ALENA

L’Accord de Libre-Echange Nord-Américain (ALENA en Français, ou NAFTA North American Free Trade Agreement en anglais) est un traité qui depuis le 1er janvier 1994 institut une zone de libre-échange entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique. Elle regroupe un ensemble de 480 millions de personnes et est la plus grande zone de libre-échange en terme de PIB.

L’ALENA n’a pas vocation à créer des institutions supranationales de législation ou de monnaie commune comme avec l’Union Européenne. Il s’agit plus d’un traité économico-financier. Depuis sa mise en place, la grande partie des produits échangés sont étiquetés dans les 3 langues (Anglais, Français, Espagnol).

Les objectifs de l’ALENA sont multiples et concernent principalement :

  •  élimination des barrières douanières
  •  facilitation des échanges transfrontaliers de biens et de marchandises
  •  création de conditions de concurrence équitables
  •  augmentation des Investissements dans chacun de ces pays
  •  protection de l’environnement et les conditions de travail
  •  application adéquate des droits de propriété intellectuelle

Parmis les zones économiques du monde, on pourrait la positionner en seconde position après l’union européenne en terme d’intégration totale.

Zones économiques, Amérique du sud : Le MERCOSUR

Le marché commun du sud (« Mercado Comùn del Sur » en espagnol) est le troisième marché intégré au monde après l’Union Européenne et l’ALENA. Il s’agit d’une communauté économique regroupant plusieurs pays d’Amérique du Sud (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay et Vénézuela). On y trouve également des pays associés comme le Chili, la Colombie, le Pérou ou l’Équateur mais qui n’en font pas partie. Le MERCOSUR est né le 26 mars 1991 suite au traité d’Asunción et ses langues officielles sont le Portugais et l’Espagnol. Il regroupe une zone de 298 millions d’habitants et s’étend sur 13 millions de kilomètres carrés.

En terme d’organisation, le MERCOSUR est à mi-chemin entre l’UE et l’ALENA. C’est une zone de coopération qui permet la libre circulation des biens, des services et des facteurs de production (humains/matériels). De même, il permet la création d’un tarif extérieur commun, rapproche les politiques économiques et harmonise les législations entre ses membres.

Parmis les zones économiques du monde, on pourrait la positionner en troisième position après l’union européenne et l’Alena en terme d’intégration totale.

Zones économiques, Asie: L’ASEAN ou ANASE

L’Association des Nations d’Asie du Sud et de l’Est a été créée en 1967 via la « déclaration de Bangkok ». Elle regroupe 10 pays que sont l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande, le Brunei, le Viêt-Nam, le Laos, la Birmanie et le Cambodge. Elle est créée à la base pour faire barrage aux mouvements communistes, favoriser la croissance et le développement. Assurer la stabilité politique et économique de la région était aussi un de ss premiers objectifs. Aujourd’hui elle a comme but de renforcer et développer la coopération et l’assistance mutuelle entre les Etats membres. Ils peuvent ainsi peser communément dans les négociations internationales. Elle rassemble une population de 650 millions d’habitants sur une surface de 4,5 millions de kilomètres carrés.

Le projet de coopération économique remonte à la fondation de l’ASEAN. Cependant il ne démarre sérieusement qu’en 1991 sur l’initiative thaïlandaise de créer la zone de libre-échange des pays de l’ASEAN. L’AFTA (ASEAN Free Trade Agreement) doit servir à augmenter les investissements dans la région et à poursuivre la libéralisation des économies des pays membres. Les négociations et la crise financière de 1997 font que l’accord n’est signé qu’en 2002. Il diminue aussi radicalement les barrières douanières.

A lire aussi: Les investissements directs étrangers (IDE) et Le bureau international du travail (BIT)

A propos

1 commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • […] Le déficit de l’Etat : il peut entraîner de la création monétaire dans la mesure où il est financé par du crédit bancaire ou directement par la banque centrale (planche à billets). Cependant, ce n’est pas le cas le plus fréquent : les Etats s’endettent généralement en captant l’épargne privée via des emprunts obligataires et la possibilité de financer le déficit public par de la création monétaire est strictement limité dans la plupart des pays, notamment en zone euro. […]

Par Jeremy Salle

Categories

Partager

Articles récents

Visites depuis la création