Qu’est-ce que Cardano (ADA) ?

Q

Fin 2017, sous l’impulsion du Bitcoin, de nombreuses autres crypto-monnaies ont vu leur valeur exploser avant de violemment redescendre. Si la bulle a éclaté, cela a permis de dégager les crypto-monnaies les moins prometteuses et celles complètement inutiles. Il en reste certes encore, mais celles ayant le plus de potentiel sont celles à privilégier. Je pense que c’est la cas du projet Cardano et de son crypto-actif, ADA. Coup de projecteur sur le projet Cardano !

Cardano (ADA), c’est quoi ?

L’équipe de développement met en avant l’approche scientifique des chercheurs et ingénieurs à l’origine du projet issus de la communauté académique (Allemagne, USA, Royaume-Uni).

Similitudes

A l’image d’Ethereum (ETH), le projet Cardano est une plateforme-infrastructure permettant la réalisation de contrats intelligents (Smart contracts) et d’applications décentralisées via sa chaîne de blocs (Blockchain) tout en mettant un point d’honneur sur la sécurité des transactions.

Le projet s’articule autour de trois entités distinctes :

  • La Cardano Foundation dont le rôle est de standardiser, protéger et promouvoir la technologie Cardano (basée en Suisse).
  • IOHK, compagnie en charge du développement du protocole, fondée en 2015 (basée en Asie).
  • Emurgo, société qui commercialise et accompagne le monde de l’entreprise et de l’industrie autour de Cardano.
Origines de Cardano

Il s’agit du premier projet blockchain à être créé à partir de recherches académiques. Le projet Cardano est construit en tenant compte à la fois de l’utilisateur final et des régulateurs. Il vise à trouver un juste équilibre entre le besoin de réglementation, le respect de la vie privée ainsi que de la décentralisation qui sont au cœur de la technologie blockchain.

26 milliards d’ADA ont été vendus lors de l’ICO (Initial Coin Offering) en 2017, en grande majorité à des personnes de nationalité Japonaise. Au total, 45 millions d’ADA ont été émis et leur nombre en circulation est fixe.

Programmation

La plateforme utilise également Haskell, un langage de programmation avec un degré élevé de tolérance aux pannes et qui réunit une communauté assez importante de développeurs. Au vue de la complexité et du manque de maîtrise des systèmes qui utilisent la blockchain, il est d’autant plus important de laisser une certaine flexibilité aux projets de la blockchain. Il est presque impossible de savoir ce qu’un système peut avoir dans les mois futurs, voire années. Il est donc important d’avoir un langage robuste comme Haskell qui permet d’intégrer une certaine marge d’erreur.

Objectif de Cardano

Contrairement à certains projets crypto dont l’objectif est avant tout de servir de monnaies numériques de substitution, celui de l’équipe Cardano n’est pas de refondre tout le système financier. Leur but est d’utiliser la technologie blockchain afin de réduire les coûts de mise en place des systèmes bancaires auparavant trop chers à mettre en œuvre.

Comment fonctionne le Cardano (ADA) ?

L’équipe de développement souligne le caractère communautaire et open-source de Cardano, dont le protocole devrait permettre l’implémentation de side-chains flexibles, systèmes d’authentification, régulation, et tokens (jetons) dérivés.

L’architecture de la blockchain Cardano s’appuie sur une construction du protocole selon plusieurs couches dont les fonctions sont distinctes. Cette séparation donne plus de flexibilité aux smart contracts qui sont écrits sur la plateforme. Les entreprises peuvent ainsi tirer parti de cette distinction pour personnaliser leurs projets, la confidentialité et l’exécution de chaque contrat afin qu’elles correspondent mieux à leurs utilisations spécifiques.

Première couche de Cardano

Le Cardano Settlement Layer (CSL) agit en tant que livre d’équilibre et constitue la première couche de la plate-forme. Il a été créé en tant que version améliorée du Bitcoin, cette couche est une crypto-monnaie construite à partir du livre blanc (white paper) “Ouroboros: A Provably Secure Proof of Stake Blockchain Protocol”. La CSL utilise un algorithme de consensus de preuves pour générer de nouveaux blocs et confirmer les transactions.

Seconde couche de Cardano

Le Cardano Computation Layer (CCL) est la deuxième couche de la plate-forme Cardano et contient les informations sur le pourquoi des transactions. Grâce à la séparation de la couche de calcul avec la CSL, les utilisateurs de la CCL peuvent créer différentes règles lors de l’évaluation des transactions. Par exemple, vous pouvez créer un référentiel autorisé qui exclut toutes les transactions qui n’incluent pas de données AML / KYC, ce qui deviendra plus important au fur et à mesure que la régulation de la blockchain augmente.

L’équipe de Cardano crée un nouveau langage de programmation à utiliser pour développer des smart contracts sur le CCL-Plutus. Le CCL soutient également “Solidarity”, le langage derrière les smarts contrats Ethereum, pour les applications à faible niveau d’assurance sur la plateforme. Pour aider les développeurs, le cardano inclura également une bibliothèque de référence de code Plutus à utiliser dans les projets dApp (Decentralized Application = application décentralisée). Au-delà de cela, l’équipe crée un ensemble d’outils pour vérifier le code et améliorer l’assurance de celui-ci.

Comment obtenir des ADA, crypto-monnaie de Cardano ?

On peut obtenir des ADA, crypto-monnaie de Cardano en les échangeant contre des Ethers ou des Bitcoins sur la Plateforme Binance. Pour les personnes ne possédant pas encore de Bitcoins ou d’Ethers (Ethereum), vous pouvez vous rendre sur la plateforme Coinbase et en obtenir contre de la monnaie dite fiat comme l’euro, le dollar, … Une fois ces bitcoins ou Ethers achetés, transférez-les sur la plateforme binance et échangez-les contre des ADA. Vous pourrez ensuite, soit laisser vos ADA sur la plateforme Binance, soit télécharger le portefeuille Daedalus et les y envoyer.

A propos

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Categories

Partager

Articles récents

Visites depuis la création